24.9 C
Dzaoudzi
mardi 30 novembre 2021
AccueilSociétéLes licenciés de la Sodifram, plus syndicalistes que jamais

Les licenciés de la Sodifram, plus syndicalistes que jamais

Les cinq représentants du personnel licenciés par la Sodifram créent la structure mahoraire de la FGTA, la branche distribution et commerce de Force ouvrière. Les anciens syndicalistes se veulent plus puissants que jamais.

La FGTA s'installe à Mayotte
La FGTA s’installe à Mayotte

Impossible de connaître l’importance qu’aura à Mayotte l’onde de choc provoquée par le licenciement des cinq salariés, représentants syndicaux et/ou du personnel au sein du groupe de distribution Sodifram. Car ces cinq figures du syndicalisme local ont déjà trouvé un nouvel employeur : il s’agit tout simplement du syndicat Force ouvrière et plus exactement de sa branche nationale FGTA dédiée à la distribution ! «La direction de la Sodifram ne voulait plus entendre parler de nous, non seulement ils vont continuer à nous voir, mais en plus, on sera plus puissants que jamais !» affirme l’une d’eux.

La FGTA, un sigle qui signifie Fédération générale des travailleurs de l’agriculture, de l’alimentation, des tabacs et des services annexes, défendait à l’origine les salariés agricoles. Son champ d’action s’est ensuite étendu à l’agroalimentaire et finalement à de nombreuses activités : coiffure-esthétique, hôtellerie-restauration, services à la personne, artisanat alimentaire, salariés de l’agriculture et bien entendu, la grande distribution.

Les deux hommes forts de FO Mayotte : Taanlabi Mouhoudoir, licencié de la Sodifram et El Anzize Hamidou, le secrétaire départemental
Les deux hommes forts de FO Mayotte : Taanlabi Mouhoudoir, licencié de la Sodifram et El Anzize Hamidou, le secrétaire départemental

La donne syndicale « a changé »

A la suite des différents mouvements qui ont agité la Sodifram, la FGTA-FO a souhaité s’implanter à Mayotte et ce sont donc les cinq anciens de la Sodifram qui vont constituer son noyau de permanents.
«Nous allons bénéficier du savoir-faire de la FGTA et de notre propre expérience. J’ai été 18 ans à la Sodifram et délégué syndical pendant plus de 15 ans», rappelle Taanlabi Mouhoudoir, ancien délégué syndical licencié. «La FGTA est un syndicat majoritaire, puissant, et respecté en Métropole», rajoute le secrétaire départemental de FO Mayotte El Anzize Hamidou, qui souhaite que les enseignes mahoraises du secteur prennent conscience que la donne syndicale a changé.

Ce lundi matin, FO avait organisé une petite manifestation, une «journée républicaine de mobilisation et de solidarité contre l’injustice sociale» et pour «dénoncer la répression syndicale». Après un rassemblement dans la zone logistique de Kawéni, une marche s’est élancée vers le centre de Mamoudzou. «Ce rassemblement est un appel au dialogue social alors qu’à Mayotte on préfère la loi de la jungle aux règles républicaines. On parle de nous comme des fauteurs de troubles mais quand on défend ses droits, on n’est pas des fauteurs de troubles. On résiste à l’oppression !»

Les anciens représentants du personnels de l Sodifram prêts à investir les combats sociaux de l'ensemble du secteur de la distribution à Mayotte
Les anciens représentants du personnels de la Sodifram prêts à investir les combats sociaux de l’ensemble du secteur de la distribution à Mayotte

Syndicalisme «indépendant»

La mobilisation n’était pas très importante, mais l’intérêt de ce rassemblement était surtout ailleurs. Drapeaux et casquettes, le matériel de la FGTA était déjà arrivé et distribué aux grévistes présents.
Car, à la Sodifram, il y a un enjeu particulier : les élections des représentants des délégués du personnels sont prévues dans un mois. «La direction a licencié ceux qui permettaient à FO de repasser sans problème», explique-t-on du côté du syndicat. «Ils ont été licenciés parce qu’ils représentent un syndicalisme indépendant face à un syndicat ‘fait maison’ que la direction de la Sodifram tente de mettre en place», une référence à CGT Ma qui essaie de construire une nouvelle force syndicale au sein du groupe.

«Nous sommes confiants pour l’avenir, aussi bien dans notre présence à la Sodifram et ailleurs, affirme Taanlabi Mouhoudoir. Nous allons nous battre pour créer des sections syndicales partout, remporter les élections et engager des discussions. Il y a beaucoup de choses à rattraper et de nombreux comportements à changer. Nous serons là partout où la défense des salariés appelle un syndicat puissant».
Si la FGTA-FO réussit le pari de son implantation, c’est le climat social dans l’ensemble du secteur de la distribution à Mayotte qui pourrait bel et bien se tendre dans les mois qui viennent.
RR
Le Journal de Mayotte

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COVID, ARS, MAYOTTE, OMICRON

Covid : baisse des indicateurs à Mayotte, des nouveaux Omicron suspectés...

0
Le territoire continue à être épargné par l'épidémie qui affole la métropole et les autres DOM. Le taux d'incidence descend à 21,8 cas pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan