26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 décembre 2021
AccueilPolitique« Il n’existe pas de délinquance à Koungou ! »

« Il n’existe pas de délinquance à Koungou ! »

L’expression ne vient pas d’un directeur de cabinet de la préfecture ou bien des forces de l’ordre, mais du maire de la deuxième plus grosse commune de l’île, Assani Saindou Bamcolo. Elle s’adresse de surcroit au premier représentant de l’Etat à Mayotte à ses côtés.

Le préfet Seymour Morsy en visite dans les quartiers de cases ondulées de Koungou
Le préfet Seymour Morsy, et le SGAR Philippe Laycuras en visite dans les quartiers de cases ondulées de Koungou

Le préfet Seymour Morsy était en effet en déplacement à Koungou ce mardi 28 octobre, comme il le fait depuis maintenant un mois dans l’ensemble des communes de l’île. Et comme dans les autres communes, il rappelait que le document cadre Mayotte 2025 s’écrirait avec les mots des habitants de l’île, et tout de suite, « l’idée est de construire Mayotte d’ici 2025, avec la synthèse des ambitions des communes  ».

Alors que Pamandzi s’est totalement appropriée cette vision, à Koungou, l’équipe municipale reste sur des préoccupations quotidiennes, et assez éloignées de la construction d’un document cadre, puisqu’on a surtout parlé sécurité et aménagement.

Les abords des établissements scolaires ont été sécurisés, indique Seymour Morsy, « et nous voulons faire de la délinquance de chapardage une priorité ». Que n’avait-il dit ! « Il n’y a pas de délinquance à Koungou ! », interrompait le maire, « nous avons fait venir l’humoriste Gohou, suivi par un festival, il n’y a eu aucun incident. Il n’y a dans notre commune que des jeunes qui ont besoin d’être encadrés, il nous faut des infrastructures ! ».

Des annonces pour la commune

Balade à Koungou à l'heure de la sortie des classes
Balade à Koungou à l’heure de la sortie des classes

Il est vrai que l’encadrement des concerts avait été pensé intelligemment avec la jeunesse du coin, mais le préfet faisait aussitôt remarquer le nombre de plaintes déposées, « il est vrai en lien avec les derniers affrontements entre les jeunes de Majicavo et Kawéni ».

Un bilan était tiré du retour de la commune dans les Contrats Urbains de Cohésion sociale (CUCS) dont l’avait sorti le précédent maire, et du CLSPD (Conseil de Prévention de la Délinquance), « ça a apaisé le climat », indiquait le DGS Abdou Salam Baco.

Le préfet n’était pas arrivé les mains vides et annonçait l’intégration de Koungou dans la Nouvelle Géographie prioritaire de la politique de la ville, qui est censée compiler tous les dispositifs existants dans ce domaine, « ainsi que de nouveaux contrats aidés, mais qui seront formés auparavant ».

Lutter contre l’insalubrité

L'Etat et ses services sur le site de futurs logements en dur
L’Etat et ses services sur le site de futurs logements en dur

Avant de faire le tour de la commune, de Longoni à Majicavo Lamir, en passant par l’électrification à Koropa, ou les « rivières qui creusent » de Trévani et Kangani, le préfet, les sous-préfets Bruno André et Philippe Laycuras, le représentant de la DEAL (Equipement), étaient guidés par les élus dans le méandres des quartiers d’habitats informels à Koungou.

Le maire Assani Saindou empêche toute construction en dur sur ces terrains appartenant à la mairie (à droite en montant à la mairie), pour pouvoir l’aménager.

Et c’est le deuxième plus gros bureau d’étude agréé par l’Etat, Ashmi, qui est chargé des études de faisabilité, « elles seront closes fin novembre », explique Alima Moumini à la tête de la société. Ensuite viendra la viabilisation par la mairie, l’eau, l’électricité et l’assainissement, « peut mieux faire dans ce domaine ! », glissait le préfet en enjambant un ruissellement nauséabond en provenance des cases en tôles. Et enfin, la mairie attend l’engagement officiel de l’Etat sur une urbanisation de la zone pour des logements en dur.

Koungou, avec ses habitations « qui poussent dans une nuit », explique Assani Saindou , sous l’effet d’une population « venue d’ailleurs », comme le dira Seymour Morsy, part de très bas, et a encore du mal à projeter des ambitions à hauteur du travail en cours sur un document cadre territorial.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SCI LTSA

0
Par acte sous seing privé du 30/11/2021, il a été constitué une société. Forme : Société civile immobilière (SCI) Dénomination sociale : LTSA Siège social : Résidence...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan