25.9 C
Dzaoudzi
samedi 28 mai 2022
AccueilSociétéRadicalisation de l’islam : instruire pour ne pas faiblir

Radicalisation de l’islam : instruire pour ne pas faiblir

Entre l’insouciance des uns et la peur des autres, une radicalisation de l’islam est-elle possible à Mayotte ? L’adjoint du Grand Cadi, Mohamed Nassur El Mamouni nous livre son avis.

Prières
Prières lors d’un procès devant le tribunal

Les médias locaux reflètent depuis quelques semaines la peur de chacun devant le fondamentalisme religieux.

« C’est un islam traditionnel basé sur la tolérance des différences qui a jusqu’ici guidé la société mahoraise », affiche Mohamed Nassur El Mamouni, adjoint du Grand cadi et chargé de l’avenir de la justice cadiale à Mayotte.

La départementalisation de ce territoire que l’on a l’habitude de configurer comme étant à 95% musulman, a bouleversé la donne. C’est en effet une première en France, et l’application brutale du droit commun a laissé la société comme sonnée. « Avec l’abandon des cadis, nous n’avons plus de régulation et de maintien de ce cap de tolérance qui doit prévenir toute radicalisation ».

Pour Mohamed Nassur El Mamouni, plusieurs éléments sont à prendre en compte si on veut éviter de faire de l’angélisme : « la toile, internet, qui véhicule beaucoup de choses, et l’absence récente de maitrise des enfants par les parents, autant d’espaces qui peuvent être exploités par des acteurs favorables à la radicalisation ».

Et pour cela, il faut commencer par informer selon lui. « Expliquer que le jihad, ça n’est pas planter un couteau dans le ventre de son ennemi, mais c’est au contraire la recherche du bien-être de la société. Une sourate entière évoque Dieu montrant que la sciences est un véritable guide, le savoir est primordial ».

Interprétations du Coran

Mohamed Nassur El Mamouni
Mohamed Nassur El Mamouni

C’est ainsi que les madras et écoles coraniques doivent être vues comme des lieux de savoirs et rien d’autre, « il faut un programme d’enseignement pour orienter les enfants sans quoi on risque d’avoir du tout-venant à Mayotte ». Une population bien informée pour ne pas risquer de tomber dans les travers de la crédulité.

Il rejoint tout à fait le député Ibrahim Aboubacar sur sa proposition légale de créer une administration cadiale, « il nous faut des personnes en capacité d’enseigner. C’est le cas des cadis qui sont tous des universitaires, mais qui ont un problème, il ne maitrisent pas la langue française ».

De son côté, El Mamouni enseigne tous les jeudis auprès des oulémas (scientifiques), « et je n’ai pas perçu de tendance à la radicalisation auprès de ces jeunes », assure-t-il. Il sait que certains tentent de perturber la tradition mahoraise, « comme la proposition d’une autre date pour l’Ide, calquée non sur le sacrifice, mais sur La Mecque et son pèlerinage », mais ils ne sont pas nombreux, dit-il, « à peine une dizaine ».

Il en va de l’interprétation du Coran. « Par exemple, les fondamentalistes assènent que celui qui a tué doit être tué. Or, il est écrit dans le Coran que tout individu qui a commis un délit doit être jugé à la hauteur de son délit. Ils interprètent sans aller dans le sens de Dieu. Nous sommes à l’extérieur du champ religieux ».

Instruire pour ne pas laisser prise aux discours fondamentalistes, c’est le crédo de Mahamoud Nassur El Mamouni, qui est certain que c’est aussi le meilleur chemin pour aller vers le droit commun français.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Théâtre, Baobab, Mayotte

Quand le théâtre permet aux jeunes d’être acteur de leur propre...

139524
Le festival Baobab suit son cours, avec des pièces jouées par les scolaires en journée, et par des comédiens plus confirmés en soirée. Et parfois les premiers rejoignent les seconds… des pépites émergent. En tout cas, ils en tirent tous bénéfice, comme le montrent leurs témoignages
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Yael Braun Pivet, Mayotte, OUtre-mer

Yaël Braun-Pivet, nouvelle ministre des outre-mer, avait pointé la responsabilité de l’Etat dans la...

139524
Au terme d'un suspens sans fin, le nouveau gouvernement choisi par la nouvelle première ministre a été constitué. Plusieurs ministres restent au gouvernement, et c'est Yaël Braun-Pivet qui est nommée à l'Outre-mer. Elle était venue en immersion dans les quartiers de cases en tôles sur les hauteurs de Doujani en 2018
Sénat, déchets, outre-mer, Mayotte

Le Sénat étudie la gestion des déchets dans les territoires ultramarins: “Comment éviter le...

139524
La Délégation sénatoriale aux outre-mer va consacrer son prochain rapport d’information à la gestion des déchets dans les territoires ultramarins. En partant d'une "situation préoccupante", il faut arriver à un objectif "zéro déchets". Un déplacement des sénateurs est prévu en juin à Mayotte
Législatives, LREM, Ensemble!, Mayotte

Législatives – Boinamani Madi Mari investi par le parti de la majorité présidentielle dans...

139524
Deux nouveaux candidats sont investis en outre-mer par "Ensemble ! - Majorité présidentielle", l'émanation de LREM en associations avec les autres partis au pouvoir. Nous en sommes à la 3ème vague ultramarine d'investiture de candidats...
Fort-de-France, RUP, Mayotte

L’appel de Fort-de-France pour une politique collant aux réalités des territoires ultramarins

139524
Au lendemain de la présidentielle, alors que l'Europe est sous les feux de l'actualité internationale, les représentants des 6 RUP français ont alerté sur l'urgence de modifier les politiques Outre-mer des Etats.
Chirongui, Mayotte

Bihaki Daouda, nouveau maire de Chirongui

139524
Le conseil municipal a élu un successeur à l'éphémère et condamné Andhanouni Saïd qui aura dirigé la commune pendant moins de deux ans. Bihaki Daouda devra mener les nombreux projets de la commune, qui ont été poursuivis pendant l'interim
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com