28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 décembre 2021
AccueiljusticeVisite de Christiane Taubira: la délinquance abordée avec les parlementaires

Visite de Christiane Taubira: la délinquance abordée avec les parlementaires

La ministre s’est très peu exprimée au cours de sa visite au Tribunal et au Greffe de commerce. Retour sur ces rencontres du jour par ses interlocuteurs.

Echanges de Christiane Taubira avec le représentant du maire de Mamoudzou Bacar Ali Boto
Echanges de Christiane Taubira avec le représentant du maire de Mamoudzou Bacar Ali Boto

La visite à Mayotte de Christiane Taubira ne ressemble en rien à celle de son prédécesseur Michel Mercier, Garde des Sceaux venu à Mayotte en avril 2011. La prise de parole avait alors été féconde, les circonstances s’y prêtaient : installation du TGI et délinquance à l’état embryonnaire.

Trois ans après, la ministre de la Justice arrive avec un budget contraint, face à une insécurité qui obscurcit l’attractivité de l’île. Elle doit répondre à de fortes demandes, notamment en matière de placements, elle qui défend l’alternative à l’incarcération.

Cette question de la délinquance sera fort heureusement abordée par les parlementaires lors du déjeuner d’accueil. Des cas précis d’agression lui ont été rapportés, et ils ont fait part d’un « sentiment d’impunité des jeunes ». La justice est passée très vite du droit local au droit commun à Mayotte, et les jeunes de l’éducation parfois rigoriste de l’école coranique à de simples rappels à la loi. Le tout agrémenté d’une parentalité fuyante.

Pour la ministre, et ainsi que le rapportent les parlementaires, l’Etat ne peut fournir les solutions seul, mais tout le monde doit s’impliquer. Les effectifs demandés devraient être obtenus au moins sur les postes vacants, et l’opération d’attractivité à la chancellerie au niveau de l’ensemble des Outre-mer serait sur le point de porter ses fruits.

Réflexion sur la situation des cadis

A l'écoute des doléances des interprêtes, en compagnie du procureur Joël Garrigue
A l’écoute des doléances des interprètes, en compagnie du procureur Joël Garrigue

Quant à la place des cadis qui n’est institutionnellement pas prévue, la ministre serait favorable pour étudier la question. « Ne vous limitez pas à mon portefeuille », aurait-elle enjoint, arguant qu’elle représentait aussi le gouvernement.

Pas de prise de parole publique au Tribunal de Grande Instance où la ministre s’est enfermée avec les magistrats, très certainement pour évoquer des solutions à apporter à la délinquance.

Elle a ensuite visité le chantier d’extension du tribunal, à l’arrière du bâtiment actuel, qui faisait réagir Sarah Mouhoussoune, greffière et conseillère générale, « pourquoi continuer à louer alors que nous pourrions installer une vrai Cité Judiciaire sur nos terrains en face des Services Fiscaux », interpellait-elle la ministre dans la salle d’audience. Ces échanges fermés à la presse ont permis à chacun de faire remonter ses doléances.

C’est le Greffe du Tribunal de Commerce qui attendait d’être inauguré ensuite par la ministre. Cela fait un an que les Kbis (existence juridique de l’entreprise) ne sont plus délivrés. Les présidents des Chambres Consulaires, les chefs d’entreprise représentés par le Medef et la CGPME attendaient donc ce moment avec impatience.

« Grande volonté de faire »

Rencontre du monde économique avec le préfet Seymour Morsy
Rencontre du monde économique avec le préfet Seymour Morsy

« J’ai trouvé un état d’esprit de grande volonté de faire, d’absorber les textes issus de la départementalisation à un rythme accéléré », dira la ministre aux micros des journalistes en indiquant avoir apporté des moyens. En effet, 10 salariés seront mis à disposition du Greffe, et une greffière en chef devrait arriver le 2 novembre.

Quant aux retards pris, « certaines sociétés n’ont pu obtenir de prêt bancaire en l’absence de Kbis », fera remarquer Said Bastoi, président de la CGPME, ils seront rattrapés, et éventuellement dédommagés par un allègement de charges, sans qu’il y ait eu un engagement ferme sur le sujet.

Malgré une tentative de Laurent Havet pour le Medef, aucun échange n’a porté sur les fréquents cambriolages touchant les bâtiments professionnels.

Une courte pause micro de la ministre au Greffe
Une courte pause médias de la ministre au Greffe

Les sujets liés aux effectifs d’avocats et à l’aide juridictionnelle n’ont pas été abordés, le bâtonnier rencontrant la ministre ce mardi, et quelques acteurs restent sur leur faim, notamment les interprètes, qui n’ont toujours pas de contrat, « qui couteraient pourtant moins cher au tribunal que nos mémoires groupés compilant l’ensemble de nos interventions quotidiennes ».

Une visite fructueuse selon un acteur judiciaire qui trouve que la discussion a au moins le mérite d’avoir été engagée sur les sujets en tension.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Sea Shepherd, Naturalistes, Mayotte, tortues

Les Naturalistes recadrent Sea Shepherd sur la protection des tortues

0
Sea Shepherd mis au banc des accusés par l'association les Naturalistes sur la prétendue découverte d'un charnier de tortues marines sur leur bivouac, là où il ne s'agirait que de leur regroupement d'ossements à visée pédagogique illustrant le braconnage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan