Festival du film pour des enfants… qui passeront ensuite derrière la caméra

0
57

Un premier Festival du film pour enfants et ados qui recèle plusieurs surprise : un film en 3D et l’apprentissage à la réalisation d’un film.

Alain Kamal Martial
Alain Kamal Martial

Le Conseil général met 10 films à l’affiche du Festival du film pour enfants et ados, le premier du genre à Mayotte. Il se tiendra du 18 au 31 octobre au cinéma Alpa Joe*.

Les plus petits pourront découvrir ou revisionner Cendrillon, la Belle et la Bête, Mon voisin Totoro ou Wall-E, les moins petits, Là-Haut, Fantasia ou la version 2010 de Tim Burton d’Alice aux pays des merveilles, et enfin pour les plus grands, Sur le chemin de l’école ou Le Labyrinthe.

La démarche d’aller au cinéma n’est pas ancré dans la culture Mahoraise, « c’est pourquoi nous voulons encourager les familles à s’y rendre ensemble, les enfants vont y attirer des parents », espère Alain-Kamal Martial, Direction des Affaires culturelles du Conseil général.

Réaliser son propre filmBelle et bête

Quant au choix des films, « ce sont des classiques qui peuvent correspondent aux contes de l’enfance. Et certains films sont à thème comme Wall-E qui porte sur l’environnement ». Un « petit » budget qui se monte à 12 000 euros, « avec une forte contribution de notre distributeur très arrangeant Com+ ».

Il vient d’avoir la confirmation de la diffusion d’un film en 3D, « African Safari, un documentaire sur des bébés animaux ».

Parallèlement au festival, des ateliers d’éducation à l’image sont montés avec les mairies de Mtsamboro, Kani Keli et Tsingoni : « soixante gamins vont comprendre et apprendre à construire un film, et passeront derrière la caméra pour réaliser le leur ».

Ces projets sont accompagnés par l’acquisition d’un projecteur numérique, « pour projeter dans différents coins de l’île ».

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

*L’entrée est de 3 euros pour les enfants et de 6 euros pour les adultes.

Programme

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here