26.9 C
Dzaoudzi
lundi 8 août 2022
AccueilEconomieOutre-mer : assouplissement des visas… sauf à Mayotte

Outre-mer : assouplissement des visas… sauf à Mayotte

Mayotte qui pâtit d’une difficulté d’obtention des visas d’affaires et de tourisme, n’est pas concernée par une future mesure gouvernementale.

Aéroport de Moroni (Grande Comore)
Aéroport de Moroni (Grande Comore)

En clôture des Assises du Tourisme les ministres Laurent Fabius et Fleur Pellerin ont annoncé ce vendredi des mesures relatives à l’assouplissement des conditions d’entrée des ressortissants de pays étrangers dans différents territoires des Outre-mer.

Et, ainsi que le rapporte le ministère des Outre-mer, tous les DOM vont en bénéficier, en dehors de Mayotte : « à La Réunion, les ressortissants indiens et chinois au séjour de moins de 15 jours organisé par une agence de voyage, seront dispensés de visas ».

De même en Martinique, Guadeloupe et Guyane, « pour les ressortissants équatoriens et péruviens », ou pour les chinois en Polynésie française ou encore les ressortissants d’Anguilla pour Saint Martin.

Ces mesures entreront en vigueur dès publications des arrêtés interministériels, mais avaient déjà été introduites par le dispositif « visas Ile Vanille » mis en place en février 2013.

Le problème de Mayotte est encore une fois liée à sa position géopolitique : avec des demandes de visas touristiques essentiellement en provenance de l’Union des Comores pour lesquels l’administration est particulièrement frileuse, et de Madagascar, il y avait peu de chance que les mesures d’obtention soient facilitées.

De leur côté, les acteurs économiques, notamment du Carrefour des Entrepreneurs demandent depuis deux ans à séparer visas touristiques et d’affaire afin d’accélérer les démarches pour ces derniers, surtout sur les deux destinations citées, ainsi que pour les entrepreneurs indiens et chinois.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

Mlezi Maore : le directeur général quitte ses fonctions pour devenir sous-préfet de Barcelonnette

139533
Suite à sa nomination, par décret du Président de la République en date du 29 juillet dernier, au poste de sous-préfet de Barcelonnette dans le département des Alpes de Haute-Provence, Dahalani M’Houmadi quitte ses...

Jumelage Mayotte-Comores : “trahison”, ou réaffirmation diplomatique d’une Mayotte française?

139533
Ce lundi 1er août, le Collectif des Citoyens de Mayotte scellait symboliquement les portes de la mairie de Mamoudzou pour protester contre le jumelage prévu entre le chef-lieu et les villes de Tsidjé (Grand-Comores) et Mutsamudu (Anjouan). Une initiative qui divise : là où le Collectif évoque une "trahison", le premier édile de Mamoudzou y voit une réaffirmation officielle de l'identité française de l'île au lagon.

Koungou : un comité de sécurité créé pour faire face à la délinquance

139533
Jeudi dernier, la ville de Koungou communiquait sur les réseaux sociaux à propos de la constitution d’un comité de sécurité. Son objectif ? Mutualiser les moyens des comités déjà existants pour mieux mailler les quartiers et améliorer la collecte d’information en cas de troubles. Malgré les actes de médiation, les événements de ces derniers temps font naître un ras-le-bol perceptible.

Les outre-mer dans la Constitution : « changer de paradigme ultramarin est une nécessité...

139533
Pour nourrir le débat sur la place des outre-mer dans la Constitution, la délégation sénatoriale aux outre-mer a organisé en juin dernier une réunion conjointe avec l’Association des juristes en droit des outre-mer. L’objectif, esquisser des pistes de réflexion pour refonder les articles 73 et 74 de la Constitution au regard des réalités des territoires ultra-marins.

Les députés de l’île en première ligne pour défendre Mayotte et les outre-mer

139533
Estelle Youssouffa et Mansour Kamardine semblent ne pas avoir démérité depuis ce début de semaine dans l’hémicycle. Si la première a été élue en début de semaine vice-présidente de la délégation aux outre-mer de l’Assemblée nationale, le second a eu un amendement voté en son nom prévoyant une enveloppe de 15 millions d’euros pour « renforcer les aides alimentaires en Outre-mer ».
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com