26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 3 juillet 2022
AccueilEnvironnementLe vétiver, une solution pour l’Ile aux parfums

Le vétiver, une solution pour l’Ile aux parfums

Une plantation de vétiver malgache est venue présenter son savoir-faire au forum des métiers et de l’artisanat de Mamoudzou. En plus de son parfum, la plante présente beaucoup de qualités qui pourraient intéresser Mayotte.

Yoann Coppin au forum des métiers de l'océan Indien
Yoann Coppin au forum des métiers de l’océan Indien

La culture de l’ylang ylang a donné à Mayotte son surnom d’île aux parfums. Mais une autre plante odoriférante gagnerait à se répandre dans notre département tant ses qualités sont nombreuses : le vétiver. C’est en tout cas l’argument développé par une plantation malgache, installée à 80km au sud de Tananarive. Yoann Coppin, qui a créé l’exploitation il y a six ans, a été invité par la CMA* au dernier forum des métiers et de l’artisanat de l’océan Indien, pas tout à fait par hasard.

«Mayotte a eu un historique avec le vétiver mais il n’en reste quasiment plus actuellement, souligne Yoann Coppin. Pourtant, développer une petite production locale permettrait de redécouvrir les techniques simples qui ont été oubliées et de réinstaller le vétiver dans les mentalités.»

Ce Français a découvert le vétiver à Madagascar en 2001 dans le cadre d’un sujet d’études mené avec une association en partenariat avec l’UNESCO. De retour en France et convaincu de ce qu’il avait vu, il a monté un projet et remporté un prix national du ministère de la jeunesse en 2003. Avec les 4.000 euros gagnés, il a monté une petite structure qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

Artisanat et fixation des sols

Plantation d'une haie de vétiver pour maintenir les sols (crédits photo : plantation Bemasoandro)
Plantation d’une haie de vétiver pour maintenir les sols (crédits photo : plantation Bemasoandro)

Car cette plante mériterait, en effet, d’être redécouverte. Le vétiver se présente sous la forme d’une grosse touffe d’herbe à partir de laquelle un artisanat très varié peut se développer : huiles essentielles, tressage (stores ou tapis), objets décoratifs et même isolation thermique d’un habitat traditionnel. Mais ce sont ses racines qui ont fait son succès à Madagascar, confrontée à des problèmes majeurs d’érosion des sols.

Le système racinaire du vétiver est extrêmement dense et pénètre très profondément dans les sols, au-delà de 3 mètres. Une haie de vétiver qui suit les courbes de niveaux, forme une barrière végétale qui ralentit le ruissellement, améliore l’infiltration et stoppe les sédiments. Ainsi, le sol n’est plus emporté, il est stabilisé.

«Le vétiver peut être utilisée pour la protection d’infrastructures comme les bords de routes qui peuvent raviner, fixer des talus mais aussi dans des zones d’habitation où le couvert végétal a complètement disparu», souligne Yoann Coppin. Comme à Madagascar, Mayotte connait bien le phénomène au moment où les fortes pluies de la saison humide emportent les sols et font rougir le lagon.
Dans la Grande île, le vétiver tente aussi de mettre un terme à l’agriculture itinérante, qui consiste à défricher la forêt primaire, planter pendant deux ou trois puis recommencer ailleurs, une fois les sols «lessivés». Yoan Coppin travaille également sur un projet de protection des rizières, pour lutter contre l’ensablement et pour stabiliser les bassins.

Décontamination des sols

Maintien de talus grâce au vétiver  (crédits photo : plantation Bemasoandro)
Maintien de talus grâce au vétiver. Avant et après
(crédits photo : plantation Bemasoandro)

Sur les 10 hectares de sa plantation, un hectare seulement est consacré à la pépinière de vétiver. «Un hectare de vétiver intensif, cela représente 35.000 touffes et un potentiel d’un million de plants. Car le vétiver n’est pas une plante envahissante, elle ne fait pas de graine. Il faut que la main de l’homme la plante.»

A Mayotte, le vétiver pourrait également répondre à une actualité brulante : il a des capacités d’épuration des eaux usées mais aussi de décontamination des sites pollués comme les décharges. Au moment où le travail de fermeture et de stabilisation des anciennes décharges est lancé, la piste du vétiver mériterait d’être réfléchie.
Et nul doute que les riverains d’Hamaha ou de Chirongui ne seraient pas mécontents que les senteurs de vétiver remplacent les odeurs nauséabondes qu’ils connaissent depuis tant d’années.
RR
Le Journal de Mayotte

*CMA : Chambre des métiers et de l’artisanat

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Conférence sur le thème de l’accompagnement des orphelins à Mayotte organisée...

139136
Ce dimanche, l’association DYAMA, Maison des orphelins de Mayotte organise à Mronabéja, en partenariat avec le Conseil Cadial et la Fédération des associations Islamiques...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
AMF, Délégation outre-mer, Mayotte

Création d’une délégation ultramarine au sein de l’Association des maires de France

139136
C'est une 1ère chez les maires de France: ils ouvrent une plage d'expression propre à leurs pairs d'outre-mer. Pour Mayotte, c'est logiquement Madi Madi Souf, président de l'AMM, qui y siège
Assemblée nationale, Mayotte, LR, LIOT, Outre-mer

Les derniers échos ultramarins de l’Assemblée nationale

139136
On sait dans quelle commission vont siéger nos deux députés mahorais. Quant au 10ème groupe politique qui devait être dédié aux députés outre-mer, LIOT, c'est une autre configuration qui émerge

Mayotte La 1ère et l’audiovisuel public vent debout contre le président Macron

139136
Dans le cadre de l’ouverture de la XVIe législature au Palais Bourbon aujourd’hui, les syndicats CGT, CFDT, FO, SNJ, SUD, UNSA, CGC et CFTC appellent au rassemblement. Un mouvement de contestation suivi localement par la rédaction de Mayotte La Première. L’objectif, alerter les parlementaires sur la suppression de la contribution à l'audiovisuel public. Des perturbations des programmes sont à prévoir.
Yaël Braun-Pivet, Outre-mer, Mayotte, Assemblée nationale

Candidate au perchoir, Yaël Braun-Pivet quitte le ministère des outre-mer

139136
Elle aura sans doute été la plus éphémère ministre des Outre-mer de l'histoire : Yaël Braun-Pivet a décidé de démissionner de sa fonction pour briguer la présidence de l'Assemblée nationale. En attendant le proche remaniement ministériel, c'est la 1ère ministre Elisabeth Borne qui reprend les rênes du ministère
UTILES, Olivier Serva, Max Mathiasin, Assemblée Nationale, Estelle Youssouffa, Mayotte

Assemblée nationale: vers un 10ème groupe composé de députés ultramarins

139136
Il affiche pour l’instant sa détermination dans son acronyme: UTIles. Les députés guadeloupéens Olivier Serva et Max Mathiasin annoncent la création d’un nouveau groupe de députés d’Outre-mer, mais pas que, rassemblant de l’UDI aux anciens de Libertés et territoires. Qu’intègre la députée mahoraise Estelle Youssouffa
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com