25.9 C
Dzaoudzi
mardi 30 novembre 2021
AccueilslideInvestigations complémentaires pour Karki

Investigations complémentaires pour Karki

Le premier président de la Cour d’appel de Saint Denis a décidé de poursuivre les investigations sur les propos que le juge d’instruction mahorais Hakim Karki aurait tenus.

Le président Ferrière
Le président Ferrière

Convoqué lundi chez le premier président de la cour d’appel, le juge d’instruction de Mamoudzou Hakim Karki risque de très lourdes sanctions disciplinaires si une procédure était ouverte à son encontre et si elle allait à son terme. A l’heure actuelle, les investigations se poursuivent.
«On ne sait pas qui sera interrogé, ni quand il sera de nouveau convoqué», indique au JDM, Emmanuel Poinas, secrétaire national de FO-Magistrats descendu de Paris pour assister Hakim Karki.

Par contre, le premier président Ferrière a précisé la réalité la convocation, « en nous expliquant que ce n’était pas une procédure disciplinaire. Il n’a pas autorisé le magistrat à être assisté de son avocat ». Ce que les conseils de Hakim Karki ont tenté de contester en évoquant l’affaire Prévost-Desprez, « la juge avait été assistée d’un conseiller syndical et de son avocat ».

Le juge Karki nie en bloc

Tout au long de l’audition de 3 heures lundi après-midi, Hakim Karki a nié en bloc les propos qu’on lui prête. Le fonds de l’affaire est une rétrocession à son propriétaire de lingots d’or interceptés par la douane et à laquelle Hakim Karki se serait opposé. Selon nos confrères du Journal de l’Ile de la Réunion (JIR), le juge Karki aurait lancé que les magistrats de Saint-Denis «étaient corrompus et que la société minière et son avocat les aurait ‘achetés’». «Des accusations totalement réfutées par le juge Karki», a indiqué Emmanuel Poinas.

Selon le JIR, on reproche également au juge d’instruction d’avoir «exhibé sa fiche de paie» devant le prévenu de l’affaire des lingots en disant ; ‘vous savez combien je gagne ? Vous n’êtes pas prêt de récupérer votre or’.»
Enfin, il aurait également tenu des propos ironiques devant l’homme qui venait d’effectuer 79 jours de détention. Il lui aurait expliqué «qu’il n’avait pas pu examiner sa demande de mise en liberté car il se trouvait en vacances en Afrique du Sud». Le magistrat conteste l’intégralité de ces propos.

Emmanuel Poinas est plutôt remonté : « comment peut-on convoquer un juge assermenté, lui faire perdre 3 jours de travail seulement pour lui indiquer un complément d’enquête à son encontre!» Les deux hommes espèrent éviter la procédure disciplinaire.

Le Journal de Mayotte avec le JIR

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COI, Mayotte, Seychelles, Comores

Réunion a minima d’une partie des ambassadeurs de la région à...

0
L'ambition de cette rencontre sur la COI s'est réduite comme peau de chagrin au fur et à mesure des impératifs incontrôlables de ses protagonistes....
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan