Les Jeunes agriculteurs outre-mer défendent leurs droits

0
92

Congres2014_QuestionMinistreAgriculture-1Dispositifs de la loi d’avenir ou surprimes, les JA (Jeunes Agriculteurs) outre-mer ont fait entendre leur voix lors de leur congrès annuel.

Le réseau Jeunes Agriculteurs (JA) a tenu son 48ème congrès les 3-4-5 juin 2014 à Saint-Brieuc. Une délégation de 15 jeunes agriculteurs ultramarins était présente et y a participé activement. En préalable, ce fut l’occasion de faire le bilan des deux années écoulées et de renouveler les membres du conseil d’administration pour le mandat 2014-2016.

A mettre à l’actif du travail de JA Outre Mer : la contribution aux assises de l’installation, la forte implication dans la préparation de la loi d’avenir de l’agriculture au travers de rencontres avec les députés mais aussi de proposition d’amendements pour la 1ère lecture au Sénat.

Si cela se confirme, d’importants changements devraient voir jour en faveur de l’installation des jeunes avec, entre autres, la reconnaissance de productions communes qui n’étaient pas reconnues comme agricoles jusque-là, l’inscription de l’accès aux financements publics dédiés à l’installation dans les objectifs de la politique agricole pour les outre-mer, ou encore la mise en place d’un fonds de garantie.

L’occasion aussi de saluer et remercier Cédric Coutellier et Sébastien Bellemene pour leur implication respective au sein des instances nationales, et d’élire les nouveaux représentants ultramarins :
– France-Lise Couchy, agricultrice en Guadeloupe en productions maraichères, préside désormais JA Outre Mer.
– Laurent Prudent, agriculteur en Martinique et producteur de bananes, représente pour sa part les outre-mer au sein du nouveau conseil d’administration de JA national.

Les priorités restent sur le foncier et l’accompagnement de l’installation en agriculture. La mise en application des dispositifs de la loi d’avenir et de la surprime pour les jeunes agriculteurs issue de la réforme de la PAC sont les dossiers urgents.

Car, comme cela est le cas pour les prêts bonifiés JA, la surprime, mesure obligatoire pendant les 5 ans après installation, échappera en tout cas en 2015 aux jeunes ultramarins. Stéphane Le Foll, le ministre de l’agriculture, en clôture du congrès s’est engagé à la mise en place d’un volet installation dans le cadre du
POSEI. Une annonce à transformer en acte !

« Les enjeux sont très importants pour les outre-mer, les outils existent pour accompagner le développement agricole et cela passe inéluctablement par l’installation. Ma tâche et ma volonté, avec le reste de l’équipe, c’est que ces outils soient accessibles une fois pour toute pour les jeunes dans l’intérêt de l’économie de nos territoires » indique France-Lise Couchy, et ajoute que « les outre-mer seront présents pour valoriser produits et savoir-faire au sein
de l’évènement Terres de Jim les 4-5-6-7 septembre prochain à Saint Jean d’Illac en Gironde » « .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here