23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 janvier 2022
AccueiljusticeUne soirée d’ivresse dont personne ne se souvient

Une soirée d’ivresse dont personne ne se souvient

CARNET DE JUSTICE DU JDM. Les quatre hommes ont beaucoup bu, plusieurs litres d’alcool en moins de trois heures. Et quand Mistoihi* s’est réveillé, le lendemain, il était dans une chambre du CHM, au dispensaire de Kahani. Il portait de multiples plaies dont une de 3 cm à la pommette et une autre de 6 cm au front. Il avait été frappé au visage avec un fer à repasser.

Salle d'audience du TGI de MamoudzouLa soirée a débuté vers 19 heures ce 26 septembre 2013. Mistoihi croise Mohamed dans un supermarché du sud. Ils conviennent alors de se retrouver pour boire des verres en compagnie de deux autres connaissances. Une fois les trois premiers litres de vin descendus, un des convives part acheter de quoi réapprovisionner la soirée, ça sera une bouteille de whisky supplémentaire. Mais ces hommes n’ont pas l’alcool joyeux. Un premier moment de tension perturbe l’ambiance, Mohamed se montre violent, puis les choses se calment. Plus tard, une deuxième discussion tourne mal, jusqu’à la violence.
«Comment est-ce qu’on commence avec une soirée arrosée et qu’on finit avec des coups sur la tête ?» demande la présidente Piazza. «Moi, j’ai du mal à comprendre», répond benoitement Mohamed. Une chose est sûre, le fer à repasser qui s’est transformé en arme est bien le sien.

Le problème est que Mistoihi non plus ne se souvient pas de la scène. Il a bien porté plainte contre Mohamed car son beau-frère, qui habite à proximité du lieu de la fameuse soirée, lui a désigné son agresseur. La présidente s’étonne de la quantité d’alcool ingurgitée par les protagonistes, sans parvenir à établir le déroulement des faits.

Le fer va repasser devant la cour

Un autre élément est également acquis : Mohamed pourrait être en très mauvaise posture s’il s’avère qu’il est l’auteur des coups. Il a déjà été condamné en 2007 à six mois de prison pour menace de mort. Et ce mercredi 28 mai, il est arrivé à l’audience encadré de gendarmes depuis Majicavo. Il est en détention provisoire depuis fin octobre, dans une affaire en cours d’instruction. Il est poursuivi pour «viol par ascendant» sur un de ses sept enfants.

Sans éléments suffisants pour statuer sur l’auteur de l’agression au fer à repasser, la présidente renvoie les gendarmes à leur enquête. Elle demande un complément d’informations pour que l’ensemble des témoins soient entendus, les deux autres hommes présents à la soirée et le beau-frère qui était peut-être la seule personne lucide et donc en mesure de raconter ce qu’il a vu ou entendu.
L’affaire repasse devant le tribunal le 24 septembre prochain.
RR
Le Journal de Mayotte

*Les prénoms ont été changé

VOIR LES AUTRES CARNETS DE JUSTICE DU JDM.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Covid 19 : Poursuite de la chute des indicateurs

139128
Au cours de la semaine du 10 au 16 janvier, 3.181 cas de COVID-19 confirmés ont été identifiés parmi les patients domiciliés à Mayotte,...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139128
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139128
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139128
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139128
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139128
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com