28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 janvier 2022
AccueilslideAffaire des douaniers : «nous irons tous en Cassation !»

Affaire des douaniers : «nous irons tous en Cassation !»

Des prévenus mécontents bien que les peines soient dans l’ensemble plus légères qu’en première instance… C’est que leur emploi dans la fonction publique est en jeu.

Me Ousseni très remontée sur ce dossier
Me Ousseni très remontée sur ce dossier

Les dix prévenus qui avaient fait appel sur les 29 douaniers et commerçants jugés en première instance pour des faits de corruption, viennent de prendre connaissance du verdict. La présidente de la Cour d’Appel les a pour cela appelé un à un à la barre, en prenant le temps de comparer avec le premier verdict.

L’affaire avait été révélée en octobre 2007 par la découverte de 7,5 t de tabac séché dans un container de matelas à Longoni. Elle avait permis la mise à jour d’un trafic entre douaniers et commerçants.

Si pour tous, la Cour d’Appel confirme les décisions de culpabilité, elle a allégé quasiment toutes les peines d’amende, 40.000 euros de moins par exemple pour le douanier chef de brigade M.B. qui avait tenté d’arrêter le trafic, avant d’y sombrer à son tour.

Seule la culpabilité du douanier A.M. se trouve renforcée, avec une peine de prison de 3 ans dont le sursis diminue de 24 à 18 mois.

Des collègues-enquêteurs

Dehors, c’est la déception, «nous allons tous en Cassation!», s’exclament-ils en chœur. C’est que les juges ont été fermes sur l’Interdiction Définitive d’Exercer une fonction publique. «Nous travaillons tous les quatre au Conseil général», déclare le porte parole d’un petit groupe, «nous allons perdre nos emplois».

Pour l’avocate du chef de brigade M.B., la Cassation est la suite logique à donner à l’affaire : «la qualification ne peut tenir pour mon  client, on lui reproche des faits qui n’entrent pas dans la cadre de sa fonction, ce que la Cour d’Appel avait pourtant reconnu, à contrario du Tribunal correctionnel». M. B. est à la retraite, «il n’est donc pas touché par l’interdiction d’être fonctionnaire».

Me Ousseni renouvelle ses critiques de première instance : «du côté douanier, seuls sont présents des lampistes. Ni les services adjacents, ni leurs supérieurs sont présents, et du côté des commerçants, on ne voit ni Indiens ni Mzungus ! (Métropolitains)». Elle reproche enfin que les enquêteurs aient été leurs propres collègues de travail, «ça a choqué à Nanterre, pas ici !»

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Air Austral, Mayotte, La Réunion

L’Etat accorde un nouveau prêt de 20 millions d’euros à Air...

139520
Endettée à plus de 220 millions d'euros, la compagnie réunionnaise demandait depuis plusieurs mois un nouvel accompagnement de l'Etat, très présent déjà en 2020. Un bol d'air qui permet à la compagnie de "sécuriser sa trésorerie"
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139520
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139520
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139520
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139520
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139520
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com