26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 décembre 2021
AccueilslidePréférence locale : pour ne pas avoir à arbitrer

Préférence locale : pour ne pas avoir à arbitrer

Recruter un autochtone plutôt qu’une personne arrivant de l’extérieur de l’île, c’est ce que demandent les «Femmes leaders» qui manifestent ce mercredi à 8 heures à Doujani.

Patrick Lebreton à Mayotte en 2013 : « pas de ségrégation basée sur la couleur de peau ! Est Mahorais celui qui veut s’investir pour Mayotte ! »
Patrick Lebreton à Mayotte en 2013 : « pas de ségrégation basée sur la couleur de peau ! Est Mahorais celui qui veut s’investir pour Mayotte ! »

Le point de départ du mouvement est clair, tant le mot d’ordre «tout sauf les Comores» avait été mis en avant contre le choix du directeur du Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) qui a longtemps travaillé dans les îles voisines. Les Femmes leader avaient été aussitôt désavouées par le président du département Daniel Zaïdani.

Le mot d’ordre a désormais été élargi : pour Moinaïcha Aniki, il s’agit avant tout de demander que «nos jeunes diplômés aient accès à l’emploi».

Selon elle, la colère est montée lorsqu’un cadre informaticien métropolitain d’Electricité De Mayotte a été recruté. «Le profil de poste publié était calqué sur lui. Du coup, un Mahorais qui avait la même compétence a été écarté», affirme Moinaïcha Aniki. L’informaticien aurait également cherché à faire employer sa femme. «A quel moment nos jeunes qui ont obtenu un master 2 vont-ils travailler ?», se demande-t-elle.

Même combat selon elle au CNFPT, «quatre administrateurs mahorais se sont présentés, deux avaient le diplôme requis, mais ils n’ont pas été retenus».

Le quota, une fausse bonne idée

Ce problème avait été soulevé pour les fonctionnaires par le député Patrick Lebreton, auteur d’un rapport sur la régionalisation de l’emploi dans les DOM : «priorité aux candidats ayant des Centres d’intérêts matériels et moraux à Mayotte», avait-il plaidé, tout en mettant en garde, «pas de ségrégation basée sur la couleur de peau ! Est Mahorais celui qui veut s’investir pour Mayotte».

En garantie, les Femmes leader demandent des quotas, «ça existe dans d’autres départements». Or, si la revendication de la préférence locale à compétence égale est juste, l’introduction de quotas est risqué: il peut être la porte ouverte à moins de performance, à choisir le moins bon entre deux candidats pourvu qu’il soit du cru.

Il arrive, en Métropole aussi, qu’il y ait une discrimination à l’emploi. Pour l’éviter à Mayotte, il faudra sans doute que la peur du clientélisme, d’une gestion sur le mode de la grande époque du «SMIAM» où l’argent s’évaporait, ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

On le voit, la frontière entre le racisme et le discours authentique est friable dans ce domaine de préférence locale. En attendant, au CNFPT, un directeur a été nommé qui se demande quand il va enfin pouvoir commencer les formations des élus.

Les Femmes leader partiront devant le CNFPT de Doujani à 8 heures et se dirigeront vers EDM à Kawéni.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SCI LTSA

0
Par acte sous seing privé du 30/11/2021, il a été constitué une société. Forme : Société civile immobilière (SCI) Dénomination sociale : LTSA Siège social : Résidence...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan