26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 20 janvier 2022
AccueilslideAffaire Roukia/trafic de drogue : veut-on vraiment protéger les gendarmes ?

Affaire Roukia/trafic de drogue : veut-on vraiment protéger les gendarmes ?

Une note émanant du parquet de La Réunion, appelant à un regroupement de l’enquête sur un présumé trafic de drogue sur l’île Bourbon provoque des réactions passionnées. L’avocat de la famille de Roukia dénonce « un enterrement de première classe ». Il avance ses arguments.

Me Kamardine: "j'ai honte de cette justice!"
Me Kamardine: “j’ai honte de cette justice!”

La note que vient d’adresser l’avocat général du Tribunal de Saint Denis, Vincent le Pannerer et que révèle le site Imazpress va jeter de l’huile sur le feu toujours vif de l’affaire Roukia, ou plus exactement de celle du GIR.

L’enquête portant sur l’origine de la drogue qui a tué la jeune fille en janvier 2011 mettant en cause quatre gendarmes et un policier membre du Groupement d’Intervention régional, est toujours en cours. Il leur est reproché d’avoir alimenté un trafic de drogue, « pour gonfler leurs statistiques et obtenir de l’avancement », hypothèse qui avait été avancée par le conseil du mensuel Upanga lors d’un procès en diffamation. Placé en garde à vue, le colonel Gautier est malgré tout ressorti libre du bureau du juge Karki il y a deux mois.

L’enquête avait été confiée au juge d’instruction Hakim Karki à Mayotte, mais aussi au juge Jean-Pierre Niel à La Réunion. Or, et comme on pouvait le prévoir, des faits se recoupent entre les deux enquêtes, « une connexité (…) qui appelle à un regroupement des procédures (qui ne pourrait avoir lieu qu’à Saint-Denis puisque le dossier dont est saisi M. Niel a précisément fait l’objet d’une délocalisation en raison de l’impossibilité de l’instruire à Mayotte) peut être envisagée » explique la note de l’avocat général adressée au procureur de St Denis, Philippe Muller ce 18 mars 2014.

Gendarmes et gendarmes

Et c’est cet argument que contre l’avocat de la famille de Roukia, Me Mansour Kamardine : « quelle impossibilité d’instruire à Mayotte ?! ». Pour lui, ces tentatives à répétition pour décharger Karki n’ont qu’un but : protéger les gendarmes. Mais pourquoi protéger précisément ces gendarmes-là, alors que d’autres sont jugés puis accusés de meurtre (gendarme Bedos en Haute-Garonne en février 2014) ou de corruption (dans le Val d’Oise février 2012 dont le colonel avait rappelé « les gendarmes ne sont pas au-dessus des lois ») ?

« Je n’en sais rien » répond Me Kamardine, mais il n’admet pas les arguments qui plaident pour un dépaysement de l’enquête vers La Réunion… des huissiers, avocats ou greffiers qui travaillaient avec les juges ayant été jugés ici à Mayotte : « un gendarme, Said Ahmed, a  même été jugé au Tribunal de Mamoudzou en juillet 2011, donc postérieurement au début de l’enquête de l’affaire Roukia, pour avoir altéré frauduleusement la vérité dans l’exercice de ses fonctions ».

De l’encre va encore couler, tant que le juge Karki n’aura pas livré ses conclusions.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

3 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

GIPEAM

139523
M. ALI SOULA - Directeur 8 Rue de l’Hôpital 97600 Mamoudzou mèl : ali.soula@europe-a-mayotte.yt web : https://www.marches-publics.info Référence : T-PA-1037989 OBJET : TRAVAUX BATIMENT GIPEAM Après la mention : 4:conditions relatives du...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139523
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139523
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139523
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139523
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139523
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com