Violents affrontements à Vahibé : deux blessés parmi les forces de l’ordre

0
54

De violents affrontements ont opposé des policiers de la BAC à une cinquantaine de personnes, adultes et mineurs, hier soir mercredi 20 mars à 18 heures, dans le village de Vahibé.

Tout a démarré après qu’une femme victime de violences ait reconnu son agresseur dans le village. Cette victime, dont les blessures lui ont valu un certificat d’ITT (incapacité totale de travail) de 10 jours, a prévenu les forces de l’ordre qui sont intervenus. Alors que la brigade anti-criminalité (BAC) intervenait dans le secteur du plateau de basket, une cinquantaine de personnes ont commencé à jeter des projectiles dans leur direction.
Deux policiers ont été blessés, un premier recevant un marteau au visage, le second un objet coupant qui l’a blessé à une jambe et à un pied.
Les forces de l’ordre n’ont pas pour autant quitté les lieux. Ils ont choisi de mener à bien leur mission et ont effectivement interpellé la personne qu’ils étaient venus chercher. L’homme a été placé en garde à vue au commissariat.

Ce jeudi matin, la police était bien décidée à faire passer le message que «la force reste à la loi». Une trentaine de fonctionnaires sont retournés à Vahibé, dans «le secteur de Vietnam». Ils ont procédé à de nombreux contrôles d’identité. Huit personnes ont été interpellées dont deux jeunes qui auraient été vus lors des affrontements de la veille.

Vahibé connaît des problèmes de plus en plus importants ces derniers mois, liés à la croissance très rapide que connaît le village. Cet afflux de population est lié à une forme de saturation que connait Kaweni. De nombreuses personnes auparavant installées à Tsoudzou I y ont également déménagé après avoir été délogées par le démarrage du chantier du collège.