28.9 C
Dzaoudzi
mardi 18 janvier 2022
AccueilPortraitA Mayotte, Louis Ansart voit la vie en noir en blanc

A Mayotte, Louis Ansart voit la vie en noir en blanc

A l’image des communautés de l’île, du noir et du blanc Louis Ansart fait jaillir des instantanés de vie, des moments précieux à conserver un peu comme un patrimoine.

Louis Ansart, maquettiste-photographe d'art
Louis Ansart, maquettiste-photographe d’art

C’est dans un appartement logé sur les hauteurs de Tsingoni que vit Louis Ansart. A la mahoraise, il faut se faufiler entre les poules et gravir un escalier extérieur au carrelage incertain pour y arriver. Cela fait 8 ans qu’un vent l’a porté jusqu’à Mayotte : «la mer, le soleil, la proximité de Madagascar que j’adore». C’est à La Réunion qu’il entend parler de Mayotte.

L’île l’attire et le maquettiste de profession y pose son sac et son appareil photo. La grande maquette qui siège au Comité départemental du Tourisme (CDTM), c’est lui, «la 6m par 2m de la mairie de Mamoudzou aussi». Ce sont les maquettes qui l’incitent à descendre sur Tsingoni, «il me fallait une pièce de 7 mètres de long».

Après avoir confectionné quelques meubles en bois, il fait une rencontre qui le marquera, celle de Pierrot Men, photographe de renom qui vit à Madagascar, «j’ai appris avec lui comment mettre en avant l’humain». Le noir et blanc, «c’est pour la simplicité, on va à l’essentiel. Les couleurs perturbent la vision. Du coup, on est concentré sur le moment décisif».

Prendre la pose

L’association du blanc, combinaison de l’ensemble des couleurs du spectre, et du noir, considéré comme l’absence de couleur, permet selon lui «d’utiliser les intensités lumineuses du gris dont les nuances sont infinies». Il ne travaille pas sur de l’argentique, mais avec du numérique, «je fais développer par un labo professionnel à Paris qui me renvoie les tirages sous 15 jours».

Regards d'enfants
Regards d’enfants

Si son métier l’aide à avoir «un compas dans l’œil», il avoue qu’il faut des années pour maîtriser cet art, et une patience infinie : «il faut être prêt avant que ça se passe… on rate une fois sur dix et une fois sur cent c’est excellent !» Il faut arriver à se trouver soi-même, «et je me suis trouvé depuis 2 ans»… Louis Ansart n’est pas homme à aimer être sur le devant de la scène, «je vends un peu au marché de Coconi tous les premiers samedis du mois, ça me va».

Ses photos ont trouvé leurs adeptes surtout parmi les mzungus (métropolitains) qui captent un instantanée de la vie locale et de ses spécificités, comme cette jeune femme, qui regarde partir la barge, derrière le grillage de la station piéton de Petite Terre… «un symbole de l’enfermement moral de certains habitants ici». Une île dont la construction dépend, pour lui, des habitants eux-mêmes, «quand ils auront compris qu’il ne faut pas  se reposer sur le politique».

S’il part à la fin de l’année vers d’autres cieux du nord de la France, l’homme, de 34 ans, assure vouloir revenir, «certains Mahorais n’aiment pas être pris en photo, je reviendrai dans 20 ou 30 ans leur montrer les clichés que j’ai pris.»

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Suspension de la grève des conducteurs Halo des secteurs Nord et...

139523
Le réseau Halo informe ses usagers de la suspension de la grève de conducteurs qui a débuté le 10 janvier 2022 dans les bassins...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139523
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139523
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139523
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139523
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139523
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com