François Hollande reçoit les outre-mer

0
60

Le Président de la République a reçu hier, mercredi 12 mars, des membres du Conseil représentatif des Français d’Outre-mer. Créé le 31 janvier dernier, le CReFOM a présenté sa feuille de route et ses premières demandes.

CReFOM logoC’est un peu le bébé de Victorin Lurel. Le Conseil représentatif des Français d’Outre-mer, créé le 31 janvier dernier, veut être la voix des ultramarins dans les débats nationaux. Pour la première fois hier, il a eu l’occasion de se faire entendre et pas n’importe où : une délégation menée par son président, le Guadeloupéen Patrick Karam, a en effet été reçue pendant plus d’une heure à l’Elysée par le Président Hollande. Le ministre des Outre-mer était également présent.

Les thèmes abordés ont été nombreux, aussi larges que la feuille de route de la jeune institution, mais la thématique économique a semble-t-il dominé. Le CReFOM a demandé un «un plan mesurable et programmé dans le temps [pour] atteindre un même taux de chômage, un même revenu par habitant, un même taux de pauvreté, une même situation quant au logement et aux questions sanitaires en outre-mer que la moyenne nationale»… un chantier aussi vieux que les premiers départements d’outre-mer institués en 1946 que le CreFOM souhaite voir revenir au premier plan.

Alors que l’institution demande que le pacte de responsabilité soit décliné outre-mer, il a également insisté pour que «le différentiel d’aides qui existe entre la métropole et l’Outre-mer (…) largement justifié par les handicaps structurels des Outre-mer» soit maintenu.

Deux nouvelles manifestations dédiées à l’outre-mer à Paris

La délégation est sortie satisfaite de son entretien obtenant de nombreux engagements du Président comme sur la suppression du mot «race» dans la constitution.

De façon plus symbolique, François Hollande a également donné son accord pour participer au futur dîner annuel du CReFOM qui doit être organisé pour la première fois à Paris le 20 novembre, à l’occasion du congrès des maires et en présence d’un nombre important d’élus d’Outre-mer. Le chef de l’Etat devrait également parrainer «la fête des outre-mer» qui doit se tenir le premier week-end de septembre 2015 à Paris.
RR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here