28.9 C
Dzaoudzi
mardi 25 janvier 2022
AccueilSociétéLe BSMA : un cadre et des valeurs pour les jeunes

Le BSMA : un cadre et des valeurs pour les jeunes

La présentation au drapeau est une cérémonie qui rythme tous les 10 mois la vie du BSMA de Combani. Elle était illustrée ce jeudi soir par la diffusion d’un clip de présentation du bataillon.

Formation de menuisier
Formation de menuisier (extrait du clip du BSMA)

«La réussite par l’effort et le travail», une des valeurs du BSMA qui illustre le nouveau clip de présentation du Bataillon du Service militaire adapté, présenté ce jeudi soir à Combani. Le lieutenant colonel Stéphane Guillaume-Barry, à la tête du Bataillon, marque ainsi son passage à Mayotte. La diffusion se faisait en parallèle avec la présentation au drapeau de la cinquantaine de nouveaux arrivants, et la remise du Certificat d’Aptitude Professionnelle d’Insertion (CAPI) aux stagiaires partants.

Le BSMA, c’est pour un jeune de 18 à 26 ans sans diplôme, l’assurance d’une remise à niveau scolaire et professionnelle pendant 10 mois sous les drapeaux, «et l’éducation à un savoir être», soulignera le chef de corps. Une vingtaine de formations sont proposées, de la filière mécanique très prisée, à la menuiserie en passant par celle d’agent de sécurité et bientôt, de service à la personne.

Les moyens alloués par l’Etat sont conséquents, 9 millions d’euros de fonctionnement annuels auxquels il faut rajouter 25 millions d’euros sur 5 ans accompagnant un doublement des effectifs, pour cette jeunesse dont la moitié arrive illettrée au Bataillon, et qui n’ont pas le brevet pour 8 sur 10 d’entre eux.

La voie difficile de la rigueur

Le nouveau clip a été monté par la société Pitcha production et diffusé à l’ensemble des institutionnels et invités VIP du soir, dont le sénateur Thani Mohamed Soilihi, le secrétaire général de la Préfecture François Chauvin, le SGAR Philippe Laycuras, le vice-président du Conseil général Jacques-Martial Henry, qui s’est essayé à un entrainement au Bataillon, le procureur du TGI Joël Garrigue et le président de l’association des maires Ibrahim Boinahery. «Le cahier des charges était que ce petit film puisse s’adresser aux futures recrues, aux entreprises de l’île, ainsi qu’à tout public lors de manifestations diverses», indiquait Mathieu Hermile, le directeur de Pitcha.

Les stagiaires volontaires défilent devant leurs familles
Les stagiaires volontaires défilaient devant leurs familles

Les jeunes sont demandeurs de cette formation indemnisée de 320 euros par mois, «il voulait surtout passer son permis de conduire», nous glissait la maman d’un jeune de 22 ans qui n’a rien fait depuis qu’il était en échec scolaire à la sortie de la 5ème. Ils seront 441 fin 2014 et 474 en 2016.

Mais la rigueur acquise au cours des 10 mois de stage se perd vite : «ne cédez pas à la facilité dès que vous retournerez à la vie civile», prévenait le chef de corps. Il s’adressait ensuite aux famille, dont la moitié s’était déplacée jusqu’à Combani : «Votre enfant a choisi d’être militaire pendant prés d’un an comme ceux qui partent au Mali ou ailleurs. C’est le choix de la difficulté pour une garantie d’insertion dans la vie professionnelle et sociale. Et ça marche !»

De fait, le taux d’insertion est supérieur à 90%. Plusieurs d’entre eux directement en emplois, comme ces deux jeunes qui partaient l’un comme mécanicien dans le garage familial, l’autre à la société Colas. La grande majorité des autres devront suivre une formation qualifiante, avant de pouvoir prétendre travailler.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Administration numérique pour les étrangers en France, Mayotte, DCEM

La dématérialisation des demandes de documents pour les mineurs étrangers concerne...

139521
Ce lundi, le ministère de l'Intérieur communiquait sur la possibilité d'obtenir un document de circulation pour étrangers mineurs (DCEM) en ligne. La préfecture de Mayotte nous confirme que l'avancée est valable aussi pour notre territoire. D'autres documents devraient suivre dans le courant de l'année
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139521
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139521
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139521
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139521
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139521
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com