Projets européens : le nouvel hôpital de Petite-Terre dévoilé

0
239

Le projet de nouvel hôpital de Petite-Terre avait été évoqué lors de la visite du commissaire européen Johannes Hahn fin octobre. Il a été détaillé ce vendredi matin au ministre Repentin en visite à Mayotte.

Thierry Repentin salue le personnel soignant de l'hôpital de Petite-Terre
Thierry Repentin salue le personnel soignant de l’hôpital de Petite-Terre

La visite de Thierry Repentin, le ministre délégué chargé des Affaires européennes, a été l’occasion pour Etienne Morel, le directeur du Centre hospitalier de Mayotte (CHM) de dévoiler le projet de nouvel hôpital sur Petite-Terre. On en parle depuis longtemps, il pourrait devenir une réalité grâce aux financements européens.

Sur 5.169m², il rassemblerait sur même lieu, les services existants à Dzaoudzi, les deux dispensaires de Petite-Terre et une nouvelle offre de «soins de suite et de rééducation», qui fait tant défaut à l’heure actuelle au département.
55 lits seraient destinés aux adultes, aux enfants ou à l’hôpital de jour. Six places de maternité supplémentaires seraient créées. Et un nouveau centre d’autodialyse serait également installé dans la structure, il serait le troisième de Mayotte après ceux de Mamoudzou et Dzoumogné.
Le nouvel établissement deviendrait un véritable “Pôle de santé” car, en plus des services hospitaliers, il pourrait également abriter une «maison de santé professionnelle», dans laquelle des professionnels libéraux pourraient travailler.

Boucler le dossier rapidement 

Etienne Morel, le directeur du CHM, explique le fonctionnement actuel de l'hôpital de Petite-Terre
Etienne Morel, le directeur du CHM, explique le fonctionnement actuel de l’hôpital de Petite-Terre

Le CHM est une des premières institutions de Mayotte à présenter un projet très avancé pour lequel il va tenter d’obtenir des financements européens (FEDER). Et il a raison d’aller vite, a souligné le ministre, car l’Europe va arrêter de financer la construction d’hôpitaux dont la charge reviendra exclusivement aux états. Ce projet quasiment bouclé devrait donc permettre de capter des sommes importantes tant qu’elles sont accessibles.

Pour le CHM, l’enjeu est important : 60% du coût du projet pourrait être financé par l’Europe soit 18,6 millions. Le CHM débourserait 7 millions en autofinancement (22% de la facture) et des emprunts boucleraient le montage financier à hauteur de 6 millions (18%). Le coût global de l’opération est estimé à plus de 31 millions d’euros.
Alors que le foncier est l’éternel problème de tous les projets d’envergure dans notre département, il est à noter que ce nouvel hôpital s’élèverait sur un terrain vendu pour un euro symbolique par le Conseil général.

Une ouverture des portes prévue en juin 2018

Approuvé par l’ARS début janvier, le dossier européen devrait être déposé dans le courant du premier semestre. S’il est validé par Bruxelles, les travaux pourraient démarrer en septembre 2016 pour une ouverture opérationnelle en juin 2018.

Cette nouvelle structure hospitalière permettrait de poursuivre le développement de l’offre de soins dans notre département, encore très inférieure à la moyenne nationale : on ne compte à Mayotte que 1,3 lit pour 1000 habitants contre 4,1 en métropole.
RR

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here