26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 20 janvier 2022
AccueilSociétéGrève à Jumbo : «les employés se trompent de victime» selon la...

Grève à Jumbo : «les employés se trompent de victime» selon la direction

La direction du groupe BDM, difficile à joindre, a bien voulu répondre à nos questions sur le conflit social qui menace de durer au supermarché Jumbo score.

Les employés continuent à soutenir un collègue dont ils sont persuadés du geste anodin, «un frôlement de sa jupe», quand la victime décrit des faits bien plus graves. Marc Berlioz, le directeur du groupe BDM (Bourbon Distribution Mayotte, filiale du groupe réunionnais Bourbon), nous les retranscrit à mots choisis pour ne pas choquer : «la jeune femme montait les escaliers pour se changer lorsqu’elle a senti que quelqu’un lui portait une main sur les fesses. Demandant des explications, il lui a répondu, ‘c’est ma main !’ Elle est alors allée le trouver dans l’entrepôt pour obtenir des excuses, mais n’a eu en retour que des propos qu’elle qualifie d’ ‘offensant’ ».

Deux femmes témoins de la scène disent n’avoir rien vu, quand un autre employé du groupe, présent dans l’entrepôt confirme les dires de la plaignante qui, près avoir été entendue par le directeur du supermarché, est allée déposer plainte. Une enquête est donc en cours.

L’employé mis en cause a lui aussi été reçu par la direction : «Il pense n’avoir rien fait de grave, mais s’est excusé par écrit ‘de sa mauvaise blague’». Il a donc été mis à pied à titre conservatoire «c’est-à-dire jusqu’à l’entretien du 3 février à l’issue duquel une décision sera prise».Grévistes

Le choc des cultures

Marc Berlioz ne comprend pas le mouvement social qui a sévi, dès le lendemain, chez les employés, alors qu’il s’agit d’une action en faveur du droit des femmes : «Ils se trompent de combat en faisant passer la victime pour responsable». Ce matin encore, les caissières, toutes de salouvas vêtues, maugréaient contre «cette fille qui s’habillait court vêtu et qui montrait son piercing à tout le monde». Une mise à l’index qui ressemble aux émois que provoquait, à l’époque, les sorties des premières mini-jupes dans les campagnes métropolitaines.

Le directeur du groupe est inflexible : «la décision finale sera prise en fonction de la faute et non sous la pression. C’est une question d’éthique.» Le licenciement de l’employé n’est donc pas certain, mais pas écarté non plus.

Banderole à l'entrée du magasin
Banderole à l’entrée du magasin

Les rayons sont péniblement approvisionnés par quelques salariés non grévistes, au milieu d’un vacarme de sifflets et de cris permanents des manifestants. Pour l’instant, aucune proposition de sortie de conflit n’a été émise par les salariés indiquait la direction dans la matinée.

Les salariés rencontraient ce mercredi, à 14 heures, le directeur du supermarché, Jean-Paul Ancenay, mais aucune avancée n’en est ressortie.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

GIPEAM

139521
M. ALI SOULA - Directeur 8 Rue de l’Hôpital 97600 Mamoudzou mèl : ali.soula@europe-a-mayotte.yt web : https://www.marches-publics.info Référence : T-PA-1037989 OBJET : TRAVAUX BATIMENT GIPEAM Après la mention : 4:conditions relatives du...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139521
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139521
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139521
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139521
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139521
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com