Municipales : l’appel de l’association de lutte contre le VIH aux candidats

0
46

L’association Narike M’sada de lutte contre le VIH-Sida interpelle les candidat(e)s aux municipales de mars prochain.

Elle leur adresse un questionnaire pour connaître leur position sur les questions de santé et de solidarité de façon générale, et sur les problématiques liées au VIH en particulier. Cet appel est surtout l’occasion de faire surgir des thématiques aussi inhabituelles qu’essentielles dans les campagnes locales mahoraises.

«Un élu local, parce qu’il est au contact au quotidien de la population, parce qu’il est en première ligne, parce qu’il a une vraie capacité d’écoute, a une véritable légitimité à intervenir en matière de lutte contre le VIH/sida, indique Narike M’sada. Le maire, parce qu’il est élu de terrain, il a un rôle important à jouer dans la diffusion des messages volontaristes de prévention, d’éducation et de tolérance dans le respect et en conformité avec les valeurs gravées aux frontons de nos mairies : Liberté, Egalité, Fraternité.»

L’association attend donc des réponses à sept questions.
«Vous engagez-vous à :
-convaincre vos collègues Maires à un dépistage de groupe des élus, afin de donner l’exemple à vos administrés,
-Mettre en œuvre une politique sociale de proximité visant à améliorer les conditions de vie des habitants de la commune et contribuer ainsi à réduire la propagation du VIH-Sida sur le territoire,
-Engager votre Commune dans les opérations grand public de lutte contre le VIH/sida, comme la Journée mondiale de lutte contre le sida et d’autres types de manifestations que vous pourrez organiser en adaptation au contexte communal,
-Mener une politique ambitieuse de soutien en direction des associations qui œuvrent en faveur de la lutte contre le sida dans votre localité,
-Favoriser le développement d’au moins une campagne de sensibilisation par an sur les thématiques VIH/sida, IST, discrimination dans votre commune,
-Favoriser l’accès gratuit aux préservatifs dans les lieux publics gérés par la commune, et mettre en œuvre une politique locale sur la toxicomanie pragmatique, humaine et responsable,
-Mettre en place, dans le cadre de la politique locale de santé de la commune, des actions de formation et de sensibilisation à destination des personnels municipaux sur les thématiques VIH/sida, IST et discriminations ?»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here