27.9 C
Dzaoudzi
lundi 17 janvier 2022
AccueilEconomieOctroi de mer et normes européennes : le directeur des Douanes réagit

Octroi de mer et normes européennes : le directeur des Douanes réagit

Le big bang vient d’avoir lieu en matière de normes européennes. Le baptême du feu risque d’être douloureux, les Douanes appliquant la loi à la lettre sur des marchandises souvent déficientes.

DSC02414La confusion était dans les esprits ce jeudi matin autour de la manifestation des petits commerçants. On y entendait parler octroi de mer et normes européennes dans un flou parfois total qu’éclaircit pour nous le directeur des Douanes à Mayotte, Denis Giligny.

En ce qui concerne l’octroi de mer, il devrait pas changer grand chose pour les commerçants importateurs. Les taux resteraient sensiblement les mêmes que ceux de la taxe à la consommation en place jusqu’au 1er janvier 2014 comme l’explique Denis Giligny : «L’Assemblée Nationale a donné mandat au gouvernement pour suppléer le Conseil général dans l’élaboration des tarifs d’octroi de mer, sans trop de variations». L’objectif étant de sécuriser les recettes des communes.

Libre ensuite aux conseillers généraux d’adapter cette politique fiscale à l’activité économique du département en modifiant les taux. Mais les taux de l’octroi de mer externe, sur les produits importés, doivent être les mêmes que ceux de l’octroi de mer interne, produits fabriqués sur place. «Ainsi, si le Conseil général veut baisser le taux interne pour alléger les charges d’un producteur d’œuf local taxé à 25% par exemple, il devra également baisser le taux externe dans la même proportion»… ou bien, ce qui est plus logique mais coûteux pour la Collectivité départementale, «subventionner le producteur».

Exiger un certificat de conformité

La manifestation des petits commerçants était plutôt liée aux normes exigées par l’Union européenne. «Les produits sont soumis aux normes NF ou CE. En l’absence de certificat, on ne peut pas dédouaner», indique Denis Giligny. C’est à dire que le commerçant ne pourra payer ses droits de douanes pour récupérer sa marchandise importée.

Selon lui, les commerçants doivent faire pression sur leur fournisseurs : «beaucoup de fournisseurs chinois ou de Dubaï peuvent produire ces certificats, les acheteurs africains les obtiennent !» Mais sur des produits de meilleure qualité…

Les commerçants eux, se sentent asphyxiés, surtout lorsque les commandes ont été passées avant la fin de l’année 2013. Mais peu de chance qu’ils obtiennent gain de cause : «seule la date d’entrée sur le territoire de l’Union européenne fait foi.»

Sur le port, les containers commencent à s’entasser. «La sécurité est aussi en jeu, nous venons de bloquer une commande de gazinière déficiente», conclut le directeur des Douanes qui indique avoir communiqué sans relâche depuis plusieurs mois.

Une situation qui montre combien la pédagogie appliquée n’est pas adaptée aux habitants de ce 101ème département.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui...

139520
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139520
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139520
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139520
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139520
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139520
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com