Un navire attaqué par les pirates au large de la Somalie

0
65
Le Sirocco lors de son escale à Mayotte

Les attaques de piraterie avaient considérablement diminué autour de la côte est de l’Afrique. Les pirates ont de nouveau sévi ce week-end et se sont s’emparés d’un navire marchand.

Mitraillette zoomC’est un navire marchand, croisant en mer Rouge qui a été la victime d’une attaque de pirate somalien, pouvait-on entendre sur les ondes de France Inter ce dimanche. Le MV Marzooqah, qui avait déjà été attaqué en 2011, aurait lancé un signal de détresse samedi soir, nous apprend le site 20 minutes. Son équipage serait composé de marins indiens, égyptiens et syriens.

La mission européenne contre la piraterie maritime en Somalie a confirmé l’information. L’Union européenne mène depuis le 8 décembre 2008 une opération militaire pour contribuer à la dissuasion, à la prévention et à la répression des actes de piraterie au large des côtes de la Somalie.

La France aux commandes d’Atalante

L’opération Atalante, vise à contribuer à la protection des navires du Programme Alimentaire Mondial qui acheminent de l’aide alimentaire aux populations déplacées de Somalie, et à la protection des navires vulnérables naviguant dans le golfe d’Aden et dans l’océan Indien. Au total, une dizaine de pays participent à l’opération Atalante, soit plus de 1800 militaires. C’est le navire français Sirocco qui en assure actuellement le commandement (Photo page d’accueil).

Actes de piraterie sur la zone (©http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr)
Actes de piraterie sur la zone (©http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr)

Leur action a été bénéfique puisque le Bureau Maritime International (BMI) dévoilait, il y a quatre jours, les derniers chiffres : de 237 actes en 2011, on est passé à 15 en 2013. L’embarquement de forces de sécurité privées à bord des navires marchands est également dissuasif, et a été légalisé en décembre par le premier ministre Jean-Marc Ayrault.

“Il est impératif de poursuivre les efforts internationaux pour lutter contre la piraterie en Somalie. Tout relâchement à ce stade pourrait relancer l’activité des pirates”, a mis en garde M. Pottengal Mukundan, le directeur du BMI.
A.P-L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here