10 km : une course à pied de référence au mois de mars

0
120

Le Racing Club de Mamoudzou (RCM) organise un 10 kilomètres sur route, le 2 mars prochain. Cette compétition mahoraise sera la première à être reconnue par la fédération française d’athlétisme. Présentation de l’événement avec Sébastien Synave qui porte le projet.

10 km de MamoudzouLe JDM : Cette course promet d’être la première organisée à Mayotte selon le cahier des charges fédéral. Qu’est-ce qui la différencie des courses régulièrement organisées dans le département ?
Sébastien Synave : D’abord, la course va être chronométrée par un chronométreur qui dispose du label fédéral. Chaque participant va être équipé d’une puce intégrée au dossard. Cela permet de différencier le temps officiel du temps réel. Le départ est donné au coup de pistolet mais personne ne passe la ligne de départ en même temps. Avec ce système, le chronomètre de chaque coureur est activé puis arrêté quand il passe les lignes de départ puis d’arrivée. De cette façon, les coureurs disposent d’un temps de référence reconnu.

Le JDM : Le parcours est également mesuré très précisément.
Sébastien Synave : Avec cette course, on va effectivement courir précisément sur 10 kilomètres. Un officiel des courses hors stade, diplômé FFA, va venir spécialement de La Réunion pour mesurer le parcours et délivrer un certificat de mesurage. Là encore, le système est reconnu mondialement.
Trois points de ravitaillements seront installés aux kilomètres 3, 7 et à l’arrivée. On va également identifier les kilomètres 1 et 9. Cela permet aux coureurs de vérifier et de caler leurs rythmes de course en fonction de leurs performances.

Le JDM : En quoi le fait d’être inscrit au calendrier de la fédération est-il un plus ?
Sébastien Synave : Tout d’abord, cela amène un peu plus de crédit à l’événement, ensuite, et à la différence de ce qui a été proposé jusqu’à maintenant sur Mayotte, cette épreuve a une finalité. En respectant le cahier des charges, cela permet d’avoir une course de référence pour la qualification au championnat de France. La course a lieu le 2 mars et le championnat le 13 avril, à Valenciennes. Les athlètes qui établiront des temps inférieurs aux minima pourront ainsi participer au championnat et avoir le temps de s’y préparer.

Le JDM : Doit-on s’attendre à un niveau élevé ?
Sébastien Synave : La course est ouverte à tous, hommes, femmes et aussi aux athlètes handisport nés en 1998 et avant. Certains voudront participer pour le fun, d’autres voudront se frotter à des athlètes reconnus. Il y aura des athlètes étrangers de la zone Océan ndien et pour les vrais runners, il y a aura une cerise sur le gâteau, mais chut !
Les athlètes vont courir sous le regard d’un parrain prestigieux, qui n’est autre que le Réunionnais Jean-Louis Prianon, 4e des Jeux Olympiques de Séoul en 1988 avec un temps époustouflant de 27’35 sur 10.000 mètres.

Le JDM : En plus du classement, ces 10 kilomètres seront-ils dotés de prix ?
Sébastien Synave : Les choses sont encore en cours de finalisation mais oui, il y aura un classement international doté de primes relativement intéressantes (450 euros au 1er, 300 au 2ème et 150 au 3ème) et un classement local doté de billets d’avion offerts par Ewa, d’Ipad et plein d’autres choses. Air Austral réserve également une très belle surprise !

Le JDM : Peut-on déjà s’inscrire et comment faire ?
Sébastien Synave : Pour les athlètes licenciés, il suffit de présenter la licence 2014. Pour les autres, il faut un certificat médical de moins d’un an qui certifie l’aptitude à la pratique sportive. L’engagement sera de 15 euros et aucune inscription n’interviendra le jour de la course pour garantir l’heure de départ. La veille de la compétition, les coureurs viendront récupérer leur dossard au Caribou en échange des droits d’inscription. Pour s’inscrire il suffit d’envoyer un email avec les noms, prénoms, date de naissance à l’adresse : sebastien.synave@wanadoo.fr.

Entretien réalisé par Rémi Rozié

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here