26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 décembre 2021
AccueilFaits diversAffaire de la tête de porc : aveu et prolongation de garde-à-vue

Affaire de la tête de porc : aveu et prolongation de garde-à-vue

Un homme et une femme ont avoué avoir lancé la tête de cochon sur le parvis de la mosquée de Labattoir le matin du Nouvel An. Deux autres personnes sont toujours entendues pour complicité.

mosquée de LabattoirQuatre personnes sont désormais en garde à vue, soupçonnées d’avoir participé au lancer d’une tête de porc sur le parvis de la mosquée de Labattoir au matin du Nouvel An. La garde à vue des deux personnes entendues depuis hier matin a été prolongée aujourd’hui à 9 h30 par le Procureur de la République, Joël Garrigue.

Il s’agit des deux hôtes de la soirée de la Saint-Sylvestre, un militaire et sa femme, durant laquelle a été dégusté le cochon. Le couple a nié les faits, mais a orienté les enquêteurs de la gendarmerie de Pamandzi vers deux de leurs convives. L’autre couple, dont l’homme est également militaire, a été convoqué et placé en garde à vue hier après-midi. Ils ont reconnu les faits et indiqué que le geste serait la conséquence d’un pari sur fond de beuverie.

Gardes à vue prolongées et bientôt levées

Les gardes à vue des deux organisateurs de la soirée ont été prolongées afin de déterminer exactement leur rôle dans la profanation de la mosquée. Ils pourraient être accusés de complicité.

Les quatre gardes à vue doivent être levées en fin de journée. Les auteurs présumés devraient être convoqués devant le tribunal correctionnel fin février. D’ici là, la justice les enjoint fortement à quitter le département dans l’attente du procès. S’ils n’acceptent pas de quitter d’eux-mêmes Mayotte “pour éviter tout trouble à l’ordre public, des mesures pourront les y contraindre“, indique le procureur.

Les auteurs présumés du geste pourraient être poursuivis sous le chef d’accusation de “provocation à la haine ou à la discrimination en raison de l’appartenance à une religion” ou “violence psychologique en raison de l’appartenance à une religion”. “D’ici la fin de la garde à vue, je choisirai la qualification juridique qui correspond le mieux aux faits reprochés”, précise Joël Garrigue.

A.L.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SCI LTSA

0
Par acte sous seing privé du 30/11/2021, il a été constitué une société. Forme : Société civile immobilière (SCI) Dénomination sociale : LTSA Siège social : Résidence...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan