Les vœux de Daniel Zaïdani

0
61

Le Président du Conseil général Daniel Zaïdani a présenté, hier soir sur Mayotte 1ère, ses vœux pour la nouvelle année. Voici le contenu de son intervention.

«Mes chers compatriotes,
Pour cette nouvelle année 2014, je veux au nom du Conseil général et en mon nom propre, adresser mes meilleurs vœux de bonheur, de santé et de prospérité à tous les habitants de Mayotte, et plus particulièrement aux personnes souffrantes et dans la difficulté.

MWAHA MWEMA WA BARAKA NA OUNONO.

Que 2014 soit l’année de la réussite et de tous les espoirs comblés.
En accédant au statut de 101ième Département de France en 2011, nous sommes devenus les héritiers d’un combat passionnel et déterminé pour que Mayotte demeure pour toujours une terre française.
L’année qui démarre est tout aussi spéciale car c’est une étape clef dans notre évolution institutionnelle. Celle de notre appartenance pleine et entière à l’Europe avec le
statut de Région Ultra Périphérique.
A présent, nous avons entre nos mains les outils nécessaires pour renforcer le développement économique et social de notre territoire. C’est une lourde tâche que nous devons tous ensemble accomplir. Et comme au tout début de mon mandat, c’est dans un objectif d’actions et un esprit de responsabilité que je m’engage auprès de vous.

2013 restera dans nos mémoires comme une année riche en accomplissements et réussite.
Notre priorité a été de poursuivre nos efforts de bonne gestion de nos finances. En l’espace de deux années, nous avons réussi à remettre les finances du département dans les rails en passant d’un déficit de 78 millions d’euros à un résultat positif, en fin d’exercice 2013.

2013 fut aussi l’année de préparation de la mise en place de la fiscalité de droit commun.
De janvier à septembre 2013, le Conseil général s’est attaché à informer la population sur les enjeux de la Réforme fiscale et à défendre les spécificités du territoire et les intérêts des Collectivités locales auprès du gouvernement.

2013 fut également une année décisive dans notre relation avec l’Europe :
o achèvement des chantiers liés aux 9ème et 10ème FED
o et finalisation des travaux d’accession de Mayotte au statut de Région Ultra Périphérique de l’Union européenne.

Cette RUPéïsation s’est préparée en profondeur en collaboration étroite avec les institutions européennes et françaises.
Dans le cadre de la gouvernance partagée et conjointe sur la gestion des fonds européens, le Conseil général a souhaité que l’Etat soit désigné «autorité de gestion».
Avec une population jeune et un besoin d’infrastructures important, notre collectivité unique doit envisager un mode de développement plus spécifique, plus endogène et plus durable pour Mayotte.
Ainsi pour 2014, nous investirons d’avantage dans la formation et l’emploi en soutenant notamment, les petites et moyennes entreprises.
Et c’est toujours avec la même détermination et le même esprit de responsabilité que je m’engage à proposer aux mahoraises et mahorais, des projets et donc un avenir meilleur.
En 2014, nous devrons œuvrer pour une relance du tourisme, une dynamisation des filières agricoles et une amélioration des activités culturelles, sportives et éducatives.

Ce travail colossal ne pourra se faire qu’avec nos partenaires naturels : l’Etat, les Collectivités locales et les associations de Mayotte.
Ensemble, faisons en sorte que 2014 soit l’année de la solidarité. Solidarité entre les hommes et femmes de ce territoire.
Après la Départementalisation et la RUPéïsation, 2014 sera l’année où ensemble nous porterons plus loin notre territoire. Je crois en notre capacité à nous dépasser pour construire ensemble un avenir meilleur pour les générations futures.

C’est donc avec un immense plaisir que je vous adresse à nouveau, mes vœux les plus chaleureux.
Bonne année 2014 à toutes et à tous ! »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here