26.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 janvier 2022
AccueilEconomieLe SMIG mahorais en voie de rattrapage du SMIC

Le SMIG mahorais en voie de rattrapage du SMIC

+2,2%, c’est la réévaluation du SMIG mahorais. Un effort que Noussoura Soulaimana du syndicat CFE CGC juge insuffisant au regard des handicaps socioéconomiques mahorais. Il appelle à un sursaut.

Noussoura Soulaimana, vigile des avancées sociales du département
Noussoura Soulaimana, vigile des avancées sociales du département

La Commission consultative du travail présidée par le préfet s’est réunie ce jeudi après midi : il s’agissait de fixer un  nouveau montant du SMIG mahorais qui, avec 7,11€ brut de l’heure, atteint désormais 98,7% du SMIC national, en équivalent net.

Mayotte vit en effet toujours avec son Salaire minimum garanti (SMIG) au rythme des 39h contre 35h en métropole dont le salaire de base est un Salaire minimum de croissance (SMIC).

Le SMIG est donc réévalué de 2,2% à Mayotte au 1er janvier 2014, quand à cette date le SMIC national le sera de 1,1%. En effet, « le gouvernement s’est engagé à ramener le SMIG mensuel net à Mayotte au niveau du SMIC net mensuel national et ce, au 01/01/2015 » rappelle la préfecture de Mayotte.

Ce qui ne réjouit pas pour autant Noussoura Soulaimana, président de la CFE-CGC Mayotte, qui rappelle combien le salarié mahorais est déshérité : « il travaille 4h de plus et n’est pas payé à égalité », alors que le coût de la vie sur l’île est plus cher, « au moins 3 fois plus qu’en métropole »,  et que l’espérance de vie y est moins importante.

Mais il rappelle surtout la pression sociale que supporte ce salarié du fait du montant du chômage « dépassant les 60% ». En réalité, cinq à six personnes vivent sur ce salaire à Mayotte.

Ajouté à un accès aux soins problématique, et « face à cet état de crise et de tension sociale visible », Noussoura appelle « à un vrai plan de développement économique et social sur 10 voir 15 ans ». C’est d’ailleurs l’objet de son accord cadre  qui a reçu l’appui de la plupart des élus mahorais, portant notamment sur la mobilisation des moyens pour la formation initiale et la formation des cadres mahorais, la normalisation de la protection sociale.

Une première étape serait logiquement « l’extension des conventions collectives dans les entreprises ».

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COMMUNE DE BANDRABOUA

139530
POUVOIR ADJUDICATEUR : Commune de Bandraboua représentée par le Maire, M. Ahamada FAHARDINE MODE DE PASSATION : Le présent marché est un marché public de travaux en procédure...

SCI ELAR CHANFI

SASU ALPHA COM

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139530
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139530
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139530
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139530
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139530
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com