Ibrahim Aboubacar : « les manœuvres de Total pour désinformer les consommateurs sont inacceptables »

0
60

Le député socialiste mahorais Ibrahim Aboubacar réagit violemment à la parution de la lettre de Total Mayotte dans les médias.

Abccar archi zoomIbrahim Aboubacar entre ainsi dans la bataille que se livrent à Mayotte Total et le gouvernement, favorable à travers un projet de décrets à la transparence des marges de la filière pétrole dans les départements d’outremer. Vendredi 6 décembre, les pétroliers des cinq DOM ont adressé une lettre ouverte à son auteur, Victorin Lurel pour entamer une négociation, jugeant que le projet fragilise « la sécurité des approvisionnements des Outremers » et met en péril « 7000 emplois et 500 entreprises », qui débouchera sur « une inévitable hausse des prix à la pompe ». Une menace difficile à appliquer puisque les prix du carburant, dans les DOM, sont fixés par le gouvernement, via le préfet.

Le député va dans le sens du ministre, indiquant que « le dispositif améliore la transparence de la filière et apporte des garanties aux consommateurs contre les abus sur les prix », et tempête : « dès lors, les manœuvres orchestrées par Total pour brouiller la réalité de ce dossier et désinformer les consommateurs sont inacceptables ».

Les réalités économiques de la filière, le gouvernement les connaît plaide-t-il et ne fait que défendre la population, « à charge de Total de prouver le contraire en donnant les détails analytiques de ses activités d’importateur et de distributeur et en publiant les résultats et les marges de ses activités ». Une partie d’échec dans laquelle les investissements des pétroliers dans les DOM sont en jeu.

Anne Perzo-Lafond

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here