26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 20 janvier 2022
AccueilEconomieRégulations des marges : menace sur les prix à la pompe

Régulations des marges : menace sur les prix à la pompe

PompesLes pétroliers et les gérants de stations-service des cinq DOM adressent un courrier à Victorin Lurel : ils mettent en garde contre le maintien du projet de décrets en l’état qui pourrait déboucher sur une hausse des prix du carburant.

Le bras de fer, commencé il y a quelques semaines, se poursuit. Dans une lettre ouverte, les raffineurs, les importateurs, les distributeurs, les stockistes, les gérants de stations-service réunis en intersyndicale, les sous traitants, les fournisseurs et les transporteurs d’hydrocarbures de La Réunion, Mayotte, Guyane, Guadeloupe et Martinique s’adressent à Victorin Lurel.

Ce dernier, faisant suite à une promesse de François Hollande,  a annoncé il y a quelques semaines son projet de légiférer en matière de transparence dans la formation de marges dans la filière pétrolière, un projet « aux conséquences économiques et sociales désastreuses », indiquent les signataires.

Leur principal reproche : l’absence de dialogue, « votre ministère s’entête à ne pas vouloir chercher à comprendre ». A Mayotte, le même groupe rassemble toutes les activités : Total y est à la fois importateur, distributeur, stockiste et gérant de stations-service. Les associations de consommateurs avaient dénoncé pendant les grèves de la vie chère cette situation monopolistique. L’exiguïté du marché avait été mise en avant, « pas de place pour deux », leur avait-on répondu.

Menace sur l’emploi

Et en invoquant que les prix à la pompe à Mayotte n’y sont pas parmi les plus élevés des outremers : le moins cher pour le sans-plomb à 1,54€ le litre contre 1,71€ en Guyane, et 1,35€ pour le gazole, contre 1,53€ en Guyane, mais 1,23€ à La Réunion.

C’est comme un seul homme que les conseillers généraux avaient voté en faveur du projet de décrets Lurel , et la validation par l’Autorité de la Concurrence a incité les pétroliers à se mobiliser. « C’est l’existence même d’une filière que vous mettez en péril », avec dans la balance « prés de 7 000 emplois directs et indirects et plus de 500 entreprises mobilisées dans les DOM ».

Le bras de fer se poursuit donc, avec la menace première « d’une inévitable hausse des prix à la pompe si les mesures sont appliquées en l’état », mais il était aussi question d’automatisation des pompes menaçant les emplois actuels, et de freiner les investissements, notamment à Mayotte où de nouvelles stations doivent sortir de terre.

Pour finir, c’est un appel « à une véritable concertation » que lancent les pétroliers.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

GIPEAM

139522
M. ALI SOULA - Directeur 8 Rue de l’Hôpital 97600 Mamoudzou mèl : ali.soula@europe-a-mayotte.yt web : https://www.marches-publics.info Référence : T-PA-1037989 OBJET : TRAVAUX BATIMENT GIPEAM Après la mention : 4:conditions relatives du...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139522
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139522
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139522
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139522
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139522
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com