27.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilEducation«Pas de nouveaux rythmes scolaires sans constructions !»

«Pas de nouveaux rythmes scolaires sans constructions !»

Rivo inquiet par la défaillance des maires
Rivo inquiet par la défaillance des maires

C’est désormais la nouvelle bannière de Rivo, leader du syndicat du premier degré SNUipp. Il portait là une des revendications locales du mot d’ordre de grève national.

En métropole, le mouvement contre le changement de rythmes scolaires à quatre jours et demi de classe par semaine contre quatre actuellement, demandé par le ministre François Peillon, n’a pas mobilisé. A Mayotte, ils étaient peu, très peu, à s’être réuni à 9 heures devant le vice-rectorat, « même pas de quoi manifester ! » dira en souriant Rivo. Alors qu’ils avaient un soutien de choix : celui, symbolique, des fonctionnaires encore la semaine dernière dans la rue pour dénoncer l’imposition de leurs indemnités en cours.

Un membre représentant chaque branche de l’Intersyndicale était présent : justice, Direction du travail, des Finances, de l’équipement et  de l’Education nationale. Pour expliquer leur suspension non officielle de mouvement, Thierry Muller, représentant des enseignants du second degré, glissait avoir « obtenu des avancées, comme l’absence de fiscalisation de certaines indemnités qui auraient dû être impactées sur 2014 ».

La mobilisation est toujours faible à Mayotte lorsque le mot d’ordre de grève est national, mais on peut aussi penser qu’une lassitude s’est emparée des enseignants du premier degré après les grèves massives, qui ont abouti, sur l’indexation des salaires.

Les raisons pour se mobiliser ne manquent pourtant pas, et la principale reste « les constructions de classes annoncées à 100 par an par François Hollande », rappelle inlassablement Rivo. Une délégation était reçue au vice-rectorat puis en préfecture, une partie des sujets de mécontentement étant du ressort du ministère de l’Education nationale et de celui de la fonction publique.

Constructions scolaires : les maires vont-ils assurer ?

Rivo a déjà échangé avec le vice-recteur sur ces points,il rappelle simplement à l’issue des deux entrevues, que « Mayotte revendique la réécriture du décret sur les rythmes scolaires et la suspension du dispositif compte tenu du fait que les conditions requises ne sont pas encore réunies dans le département », c’est-à-dire des structures scolaires suffisantes. Il interpelle de nouveau les maires en « regrettant que la réunion du 3 décembre n’aie pas abouti à des avancées encourageantes » (les maires ne veulent pas entendre parler d’une « nationalisation momentanée » des constructions demandées par Rivo), et les appelle à « se mettre d’accord avec la préfecture pour qu’il y ait de nouvelles salles de classe livrées à la rentrée 2014 »

Un autre point, la prise en charge progressive des billets d’avion en parallèle avec l’indexation est toujours en négociation, puisque « le vice-recteur indique que la circulaire est publiée ».

Concernant le processus d’intégration dans la fonction publique des instituteurs recrutés à Mayotte, préfecture et vice-rectorat ne sont pas d’accord, ce point dépendra du dispositif qui sera mis en place par le ministère de la Fonction publique. Une information devrait tomber d’ici 15 jours.

« Nous sommes tous d’accord sur le fait que l’ancienneté devra être prise en compte dans son intégralité dans le cadre des permutations informatisées », conclut Rivo.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Météo France, Mayotte

Mayotte en vigilance jaune pour les Orages aussi

0
Depuis ce week-end et ses grandes marées, Mayotte est placée en vigilance jaune vagues submersion. Météo France vient de rajouter une vigilance jaune pour...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.