26.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 décembre 2021
AccueilSociétéBarges : la grève semble inévitable

Barges : la grève semble inévitable

A partir de lundi, le trafic des barges risque d’être fortement perturbé. Le mouvement de grève illimitée semble ce soir inéluctable après le refus par les syndicats des propositions du Conseil général.

BargeCe sera le bras de fer par la grève. Malgré une série de négociations entre les personnels du Service des transports maritimes (STM) et le Conseil général, les positions des syndicats n’ont pas évolué. Le personnel navigant du Service des transports maritimes (STM) exige toujours le départ du directeur d’exploitation.

Une première rencontre avait été organisée le 13 novembre, en présence du Président du Conseil général, de la direction générale et du personnel navigant. Mais les réponses n’avaient pas convaincu : un préavis de grève illimitée avait été déposé dans la foulée, à compter du 2 décembre.

“Personne désignée”, une présence indispensable

Ce soir, le Conseil général a diffusé un communiqué dans lequel il rappelle que de nouvelles réunions ont eu lieu à son initiative pour étudier toutes les possibilités qui auraient permis d’éviter le conflit. «A ces occasions, il a été clairement rappelé que le directeur d’exploitation, en sa qualité de ‘personne désignée’, est en charge du respect du code ISM (sécurité maritime). Il doit, de ce fait, veiller à l’application efficace du système de gestion de la sécurité maritime, condition indispensable pour avoir l’autorisation de navigation (barges et amphidromes) délivrée par les autorités maritimes.»
Or, à ce jour, le directeur d’exploitation, dont les personnels exigent le départ, est le seul à disposer de cette «qualité de personne désignée».
Le Conseil général conclut donc que «sauf à conduire immédiatement à l’interruption des rotations entre Petite-Terre et Grande-Terre, et donc à la paralysie totale du trafic, il ne pouvait être donné satisfaction à cette demande.»

La grève malgré des avancées

Les négociations avaient tout de même permis des avancées, que le Conseil général espéraient suffisantes : un cadre mahorais va être formé pour obtenir la qualification de «personne désignée» de même que tous les capitaines.
Un responsable de gare maritime à plein temps, une fonction jusqu’alors dévolue au directeur d’exploitation, va être recruté et un plan de formation au profit du personnel navigant mis en place l’an prochain.
Malgré ces propositions, les représentants du personnel navigant ont donc confirmé leur volonté de maintenir la grève à partir de lundi. Joints par téléphone, ils n’ont pas souhaité faire de commentaire.

Le Conseil général «prend acte de cette décision, la regrette» et assure qu’il «veillera avec les services de l’Etat à ce qu’un service minimum soit assuré pour les usagers.»
RR

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

SCI LTSA

0
Par acte sous seing privé du 30/11/2021, il a été constitué une société. Forme : Société civile immobilière (SCI) Dénomination sociale : LTSA Siège social : Résidence...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.

L’ancienne maire de Chirongui condamnée pour diffamation

0
Dans un discours de campagne en juin dernier, Roukia Lahadji avait accusé le chef de la police municipale de Chirongui de violences ayant pour but d'intimider les électeurs. Ces propos ont été reconnus diffamatoires, mais la justice l'a blanchie du caractère racial de ces accusations, conduisant à une peine tout à fait symbolique à l'issue d'un procès teinté de politique.
Frédérique Vidal, Mayotte

Arrivée ce jeudi de la ministre de l’Enseignement supérieur à Mayotte

0
Frédérique Vidal sera à Mayotte ces jeudi 18 et vendredi 19 novembre 2021. Professeur des universités, la ministre nommée en mai 2017 sera accueillie par le recteur et chancelier des universités Gilles Halbout. Sa visite tournera autour du CUFR et des thèses de recherches sur les milieux marins et du volcan