28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 19 janvier 2022
AccueilSociétéReprise et fin de grève à la DSDS

Reprise et fin de grève à la DSDS

Les salariés des services sociaux du conseil général ont à nouveau manifesté hier à Mamoudzou avant d’être reçus au conseil général. Ils devraient mettre fin à leur grève demain jeudi.

À peine une cinquantaine de salariés des services sociaux du conseil général ont manifesté ce mardi, après une longue trêve de plus de deux semaines d’un mouvement débuté le 17 octobre dernier. Les conditions de fonctionnement des services de la direction de la solidarité et du développement social (DSDS) sont au cœur de leurs revendications. Un protocole d’accord devrait être signé, après rédaction, jeudi à 11 heures. “La grève n’est pas terminée, car on n’a pas signé le protocole, mais comme nous sentons qu’il y a  de l’écoute et un esprit constructif, le travail reprendra demain”, rapporte Kamiloudine Djanffar, secrétaire général adjoint de la CGT Mayotte. La grève est reportée au jeudi 7 novembre, la mobilisation ne devrait durer que le temps de la signature des engagements du conseil général.

Après avoir occupés la cour du conseil général, les grévistes se sont dirigés vers le rond-point de la barge
Après avoir occupé la cour du conseil général, les grévistes se sont dirigés vers le rond-point de la barge

Après deux premières entrevues les 18 et 21 octobre dernier, les grévistes ont de nouveau rencontré, ce mardi à 13 heures, les élus et responsables administratifs du conseil général, afin de valider les modalités d’application de leurs revendications. Daniel Zaïdani, le président du conseil général a cette fois-ci pris part aux discussions.  “On a l’impression d’avoir été écouté et que nos amendements ont été entendus”, relate Dhoimrati Mtrenjouéni, secrétaire général FO pour l’action sociale.

Un calendrier de programmation a été établi pour les principales revendications. Huit véhicules doivent être redéployés dès cette semaine dans les services de la DSDS.  Les services sociaux du conseil général emploient 538 personnes, mais très peu de personnel qualifié. Trois assistants sociaux et quatre éducateurs spécialisés seront donc recrutés au premier trimestre 2014. Le manque de matériel est également dénoncé. ” Au centre médicosocial, nous sommes quinze personnes à travailler, mais aucun de nous ne dispose d’une imprimante. Nous sommes obligés de nous déplacé à la PMI à côté”, témoigne Guilhem Schmit, assistant social, gréviste lors des trois premiers jours de grèves les 17, 18 et 21 octobre. Des photocopieurs, des imprimantes, du papier seront livrés à la fin de l’année selon l’engagement du conseil général. Les services de la PMI (protection maternelle et infantile) bénéficieront de leur propre ligne budgétaire pour l’année 2014. “Il faut éviter que ce service soit noyé dans les commandes générales du conseil général”, note le représentant CGT Mayotte.

Malgré des manquements latents dans la gestion de cette direction, c’est la première fois que les salariés des services sociaux du conseil général se mettaient en grève.

AL

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Air Austral, Mayotte, La Réunion

L’Etat accorde un nouveau prêt de 20 millions d’euros à Air...

139533
Endettée à plus de 220 millions d'euros, la compagnie réunionnaise demandait depuis plusieurs mois un nouvel accompagnement de l'Etat, très présent déjà en 2020. Un bol d'air qui permet à la compagnie de "sécuriser sa trésorerie"
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139533
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139533
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139533
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com