29.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 décembre 2021
AccueilSociétéL’intersyndicale à l’épreuve de la pluie

L’intersyndicale à l’épreuve de la pluie

Rassemblement arrosé pour les fonctionnaires en grève. L’intersyndicale avait donné rendez-vous aux abords du tribunal de Mamoudzou où les magistrats en robe attendaient les grévistes sous la pluie, avant l’audience correctionnelle du jour.

MANIFESTATION TRIBUNAL 6 NOVEMBRE«Nous ne sommes que 18» avaient fait valoir les magistrats lors de l’Assemblée générale de l’intersyndicale lundi face à une marée de professeurs. Mais leur nombre compte finalement relativement peu. Leur présence dans le mouvement est particulièrement appréciée et respectée de la part des autres fonctionnaires de l’Etat en grève. L’intersyndicale avait d’ailleurs donné rendez-vous ce matin devant le tribunal de Kaweni pour soutenir à l’ensemble des personnels du ministère de la justice qui suivent le mouvement, comme elle l’avait fait hier pour les hospitaliers au CHM (voir article).

Ils ne sont que 18 et pourtant leur mouvement est loin d’être symbolique puisque le fonctionnement de la justice est fortement perturbé. Mercredi dernier, ce sont par exemple 80 dossiers de pilotes de  kwassa qui ont été classés sans suite faute de pouvoir les reconvoquer.

Une indemnité présentée comme non-imposable

«Notre motion de protestation est restée lettre morte» expliquait le président Rieux au début de l’audience correctionnelle du jour. Un de ses assesseurs précisait «qu’il ne s’agit pas de nous soustraire au paiement de l’impôt (…) Cette motion ne consiste pas à conquérir de nouveaux droits ou à obtenir un avantage supplémentaire par rapport à nos collègues des autres DOM. Il s’agit de respecter les engagements avec lesquels nous avons décidé de venir à Mayotte.»

BANDEROLE MANIFESTATION TRIBUNAL 6 NOVEMBRECe matin, les personnels de l’institution judiciaire diffusaient d’ailleurs la présentation des fiches de poste publiées par le ministère dans lesquelles le régime fiscal est précisé. Il y est encore clairement indiqué que «l’indemnité d’éloignement n’est pas imposable».

«Cette motion de protestation manifeste une inquiétude pour ce jeune département dans lequel il y a un besoin de justice et d’accès au droit, ajoutaient les magistrats. Jeune département, car ça ne fait que deux ans que les institutions judiciaires actuelles sont en place. Jeune aussi par sa population qui est en attente forte de services publics et en particulier en matière d’éducation.»
Comme à chaque rassemblement, c’est la menace de demandes massives de départs anticipés qui est brandie.

Cette explication étant faite, les magistrats ne siégeant pas quittent alors la salle d’audience pour rejoindre les 200 grévistes rassemblés à l’extérieur.
L’audience du mercredi matin pouvait commencer. Comme c’est le cas depuis le début du mouvement, elle ne traitait que les affaires urgentes. Dehors, après deux heures passées sous la pluie, peu à peu, les grévistes se dispersaient. Ils doivent à nouveau se retrouver demain sur la Place de la République à Mamoudzou à partir de 9 heures.
RR

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

FEDER CTE, Europe, Mayotte,INTERREG V

INTERREG : l’impossible fonds européen à fort relent diplomatique

0
Aux difficultés que nous connaissions pour consommer les fonds européens, se sont rajoutées les complications diplomatiques régionales pour consommer efficacement les programmes transfrontaliers de l’INTERREG sur l’enveloppe 2016-2021. Avec comme conséquence, des dégagements d’office. Deux spécialistes européens de ce fonds étaient présents lors de ce comité de suivi, lui conférant un petit air d’examen de passage
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours

A Mamoudzou, un premier contrat local de santé pour rapprocher la santé préventive des...

0
Fini le chacun-pour-soi, vive la co-construction ; la prévention à la santé, à l'alimentation, la lutte contre les gîtes larvaires ou les rongeurs, la contraception et la lutte contre les addictions, sont autant de sujets relevant des communes, de l'ARS ou du Département. Avec le contrat local de Santé, Mamoudzou met les trois acteurs autour d'une même table pour gagner en efficacité dans la santé préventive. D'autres communes suivent le même chemin.

Évolution des prestations sociales : Madi Velou salue les avancées et appelle à aller...

0
C'est un des premiers à réagir aux annonces gouvernementales sur le début de rattrapage en matière de droits sociaux. Le vice président du Département chargé du social salue des avancées "qui vont dans le bon sens", mais demande des adaptations immédiates quand cela est possible
Emmanuel Macron, Elysée, François Guillotou de Kerever, Mayotte

Les maires de Mayotte d’une seule voix à l’Elysée

0
« C’est par la répétition que nous obtiendrons des réponses ». Les maires de Mayotte étaient reçus le 19 novembre par le conseiller Outre-mer d’Emmanuel Macron. Avec un enjeu : maitriser les dossiers pour se faire entendre
Gérald Darmanin, immigration, Manche, Angleterre,Mayotte,

G. Darmanin déploie l’artillerie lourde sur les côtes de la Manche pour lutter contre...

0
Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin annonce ce lundi des moyens supplémentaires pour les policiers et les gendarmes afin de « lutter contre l'immigration clandestine » sur les 130km de côtes les plus proches de l’Angleterre. Qui finance l’opération. De quoi faire rêver la PAF à Mayotte...

Violences sur mineurs : la parole se libère peu à peu malgré des pressions...

0
Le 32e anniversaire de la convention internationale des droits de l'enfant était l'occasion d'un colloque au CUFR. Le recteur et le procureur y ont exposé des chiffres glaçants, sans doute en deçà de la réalité. Les échanges ont aussi permis d'exposer des éléments culturels afin de faire tomber les barrières, et accélérer la dynamique de libération de la parole, à l'oeuvre depuis plusieurs mois.