EDM : un disjoncteur coupable du blackout

0
83

L’événement est devenu rare, les habitants moins préparés : le blackout qui a frappé l’île mercredi a impliqué la mise en place d’une Cellule de crise.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA« C’est une avarie et non pas un ensemble d’erreurs qui est la cause de la panne générale d’électricité » tient à préciser Olivier Flambard, le directeur général d’Electricité de Mayotte (EDM). La totalité de l’île a été privée d’électricité pendant plus de cinq heures mercredi soir, provoquant des réactions en chaîne : la Préfecture, mobilisée par l’opérateur, a déclenché une Cellule de crise et la société Total a été invitée à approvisionner les établissements hospitaliers et services de secours utilisant des groupes électrogènes.

Un avion militaire avec des groupes électrogènes a été placé en alerte à la Réunion.

«C’est un disjoncteur de couplage qui a dysfonctionné à 15 heures, affectant ensuite le réseau» indiquait la direction. Cet incident a en effet provoqué l’arrêt des deux moteurs en service, «entraînant un important déséquilibre offre-demande puis l’arrêt de ceux des Badamiers par surcharge» complète un communiqué de presse.

Engager les opérations de réalimentation de la clientèle a demandé 5 heures en Petite Terre qui s’est totalement illuminée à 20 heures, et 9 heures pour certaines zones de Grande Terre où l’électricité est revenue peu avant minuit.

La direction d’EDM souligne le caractère épisodique de l’événement, «la dernière coupure généralisée sur Mayotte datait de Mars 2012», ce qui n’était pas le cas il y a encore cinq ans, lorsque l’île ne dépendait que de la Centrale des Badamiers.
«Rappelons que les systèmes électriques isolés et de petite taille comme le notre restent plus vulnérables que les systèmes continentaux interconnectés» précise néanmoins le direction d’EDM qui présente ses excuses à sa clientèle.

Anne Perzo-Lafond

Voir aussi :
Blackout : Mayotte dans le noir pendant plus de 5 heures
Blackout sur l’ensemble de l’île