Les visages et les costumes d’Ewa

0
359

Ils sont les premiers visages de la nouvelle compagnie aérienne. Ewa Air a présenté son commandant de bord, ses hôtesses, ses stewards… et leur uniforme.

Les quatre premiers stewards et hôtesses d’Ewa se sont prêtés au jeu du défilé pour présenter leur tenue, ce matin, pour le lancement de la compagnie aérienne «mahoraise». Ce sont eux qui assureront le bon déroulement du premier vol de mercredi à l’intérieur de la cabine.
«Je suis sûre que ça va très bien se passer, explique Karima qui sera la chef de cabine. Le service est simple et même avec un avion prévu pour être plein, ça ne va pas poser de problèmes. Je connais bien mon boulot. Ma seule appréhension est de savoir si tout va être à bord.» Mais Karima est certaine que s’il manque des gobelets ou des serviettes, les passagers de ce vol inaugural sauront être compréhensifs.

Karima travaille depuis quatre ans chez Air Austral. Cette jeune femme de 26 ans est Mahoraise comme l’ensemble du personnel de cabine d’Ewa, un choix assumé par Marie-Joseph Malé, le PDG d’Air Austral, la compagnie qui possède plus de 52% du capital d’Ewa : «nous avions toujours dit qu’à qualifications égales, nous choisirions du personnel originaire de Mayotte.»
Les parents de Karima sont de Sada et Kani-Kéli. Elle, habite à Kaweni. Elle a saisi l’opportunité de la création d’Ewa : «C’est un peu long pour passer de PNC(Personnel Navigant commercial) à chef de cabine dans toutes les compagnies. Il faut compter au moins 7 ans actuellement. Pour moi, venir sur Ewa, c’est une belle promotion.»

Pour Dhoirfat, devenir hôtesse sur Ewa, c’est son premier travail. «J’ai fait plein de stages mais là, c’est mon premier vrai boulot. J’ai suivi une formation à Air Austral et j’ai déjà effectué des vols de familiarisation.» La jeune Pamandzienne âgée de 24 ans semble parfaitement détendue, prête et même impatiente de participer au premier vol.
Quant à Abdourhamane, c’est le doyen de l’équipe. A 50 ans, il a déjà volé sur un grand nombre de compagnies. «C’est notre guide» plaisante Eric, l’autre steward de 20 ans son cadet. Les deux hommes sont originaires de Labattoir et de Chirongui.

Des tenues épurées et élégantes

Karida Salim a dessiné les uniformes de la compagnie ewa

Si les hommes ont été habillés par les équipes d’Air Austral, les hôtesses bénéficient d’une création Ewa : c’est une styliste mahoraise qui a dessiné les tenues des équipages féminins.
Ancienne Miss Mayotte 2006, Karida Salim, 26 ans, a voulu que l’on dise en voyant les uniformes : «Ça, c’est Mayotte». Elle les a souhaités épurés et élégants avec la présence d’un dérivé de voile joliment jeté sur l’épaule. “J’ai réalisé les croquis en trois jours. C’était un vrai pari mais je connais bien la culture mahoraise et je savais comment les femmes de la compagnie devaient se présenter aux clients.»

Enfin, dernier homme essentiel de la compagnie : le commandant de bord. Denis Alamelama pilotera l’ATR pour le vol inaugural. Ce guadeloupéen vient s’installer à Mayotte avec sa femme, après avoir piloté pour beaucoup de compagnies, essentiellement en Europe. «J’ai 18.000 heures de vol dont 10.000 sur ATR, Ewa voulait des gens très expérimentés.» Avec le deuxième commandant de bord, il achèvera la formation des copilotes de la nouvelle compagnie.

Trois techniciens sont dédiés à la maintenance. Et les recrutements ne sont pas encore achevés. Quatre agents ont rejoint les équipes commerciales qui sont encore appelées à s’étoffer.
RR

Voir aussi :
Ewa et Inter Iles : SOS vers la ministre des transports comorienne
Le premier vol Ewa est annulé
Mayotte-Union des Comores : tensions dans l’aérien
Ewa Air décolle après-demain