Eau du robinet impropre dans le Sud

0
56

L’ARS (Agence régionale de Santé) lance une alerte sur la qualité de l’eau dans les communes du Sud et demande de ne pas boire l’eau du robinet.
Depuis mercredi, la qualité de l’eau du réseau s’est nettement dégradée avec une couleur inhabituelle et particulièrement trouble.

Sur les communes de Bouéni, Chirongui, Kani-Kéli et Sada, l’ARS recommande en conséquence de ne pas boire l’eau du robinet, tant qu’elle est trouble ou colorée. L’agence demande d’utiliser de préférence de l’eau embouteillée pour la consommation quotidienne (boisson, préparation des repas…). Vous pouvez aussi, si l’eau du robinet est claire, la faire bouillir pendant au moins 3 minutes.
Toutefois dans tous les cas, l’eau du robinet reste utilisable pour d’autres usages (toilette, WC, lavage du linge…).
Des citernes d’eau potable ont été mises à disposition à proximité des dispensaires de Bouéni, de Kani-Kéli et de Chirongui.

Ce sont des problèmes hydrauliques sur le réseau qui sont à l’origine de cette situation. Elle n’est donc pas une conséquence de l’épisode pluvieux de ce vendredi matin. Elle n’est pas non plus liée à un dysfonctionnement de la station de traitement de l’eau potable comme ce fut le cas il y a quelques mois.
Le SIEAM et la SOGEA mettent en œuvre les moyens techniques nécessaires à un retour à une situation normale qui pourrait intervenir, au mieux, en début de semaine prochaine.

Par précaution, l’ARS recommande à la population concernée de consulter un médecin en cas de troubles digestifs (vomissements, diarrhées, ou maux de ventre, accompagnés ou non de fièvre), en particulier chez les nourrissons, les femmes enceintes, les personnes âgées, les diabétiques.