Une invraisemblable expédition punitive

0
68

Se faire justice soi-même. Cette volonté semble monter de façon très perceptible dans la population mahoraise exaspérée par le niveau d’insécurité dans le département. Pourtant, on ne s’improvise ni policier ni juge impunément. C’est ce qu’apprennent, à leurs dépens, une quinzaine de personnes qui auraient participé, au début du mois, à une véritable expédition punitive lancée contre quatre cambrioleurs présumés.

Les faits ont débuté à Dzoumogné. Quatre individus seraient entrés par effraction dans une habitation pour tenter un cambriolage sans se montrer assez discrets. Ils sont repérés par le voisinage et le bruit se répand dans le village. Rapidement, un groupe d’une quinzaine de personnes décident de suivre les cambrioleurs présumés à la trace jusqu’à Koungou où le groupe croit les identifier.
Mais contrairement à des événements récents, ils auraient décidé de ne pas prévenir les forces de l’ordre pour qu’une procédure soit engagée contre eux. Sans pouvoir établir de façon certaine l’identité des individus, ils auraient voulu leur donner une leçon, se faire justice. Les quatre cambrioleurs présumés auraient été séquestrés et auraient subi des violences. L’un d’eux aurait même été pendu un court instant.

Plusieurs personnes suspectées d’avoir participé à cette équipée ont été interpellées. Une information judiciaire a été ouverte vendredi. Deux individus ont déjà été présentés au juge, poursuivis pour des chefs d’accusations très graves de violence aggravée avec arme, en réunion et sur personne vulnérable. La liste de l’ensemble des personnes impliquées ne semble pas encore établie et de nouvelles interpellations auront probablement lieu dans les prochains jours sous commission rogatoire du juge d’instruction.