30.9 C
Dzaoudzi
vendredi 21 janvier 2022
AccueilEconomiePas d'engagement pour la piste longue

Pas d’engagement pour la piste longue

La piste longue n’est pas pour tout de suite. L’annonce n’est pas nouvelle, mais elle a été réaffirmée lors de la visite du ministre des outremers, Victorin Lurel et du commissaire européen Johannes Hahn.

Après leur descente d’avion, samedi 19 octobre, les deux hommes ont pu visiter le chantier de la nouvelle aérogare de  Mayotte, dont la mise en service est prévue au premier semestre 2014. Permettant l’accueil de 600.000 passagers par an, contre environ 300.000 actuellement, le développement de la nouvelle vitrine aéroportuaire mahoraise, est fortement lié aux capacités de sa piste d’atterrissage.

Le commissaire européen Johannes Hahn (à gauche) et le ministre de l'outremer, Victorin Lurel visitent le chantier de l'aérogare
Le commissaire européen Johannes Hahn (à gauche) et le ministre des outremers, Victorin Lurel visitent le chantier de l’aérogare

La poursuite des études sur la faisabilité de la piste longue fait partie des projets qui seront soumis aux financements européens pour la période 2014-2020 pour un montant de 10 millions d’euros. Une inscription qui permet au ministre d’évacuer un hypothétique engagement gouvernemental sur le sujet.

“Il ne peut pas y avoir d’engagements puisque les résultats des seules études d’impact du projet ne seront connus qu’au-delà du quinquennat”, a argumenté Victorin Lurel.

Le directeur de l’aménagement à Mayotte a longuement évoqué le projet de piste longue, décrivant le scénario le moins coûteux, celui d’un allongement de la piste à 2 300 mètres permettant le décollage et l’atterrissage de gros porteurs à pleine charge, ce qui n’est actuellement pas le cas. “Pour un coût estimé à environ 100 millions d’euros”, concluait Dominique Vallée.

Une directive européenne sur la sécurité aéroportuaire pourrait être prochainement adoptée, obligeant les aéroports à prévoir des zones de réservation sur la piste. Ce texte obligerait l’allongement de la piste de 160 mètres en aménagement de sécurité, sans qu’elle gagne en capacité pour un coût de 30 à 40 millions d’euros.

Mécontentement de plusieurs élus

Lors de la présentation des projets européens au ministre et au commissaire européens dans l’hémicycle du conseil général, plusieurs élus locaux ont manifesté leur mécontentement.  “Je demande qu’il n’y ait pas seulement des études pour la piste longue, j’espère que ce sera corrigé”, a tempêté Issiakah Abdillah, le conseiller général de Bandraboua. Jacques Martial Henry, conseiller général de Mamoudzou 3, espère de ses vœux la piste longue pour que, lors de la prochaine visite du ministre, “il passe par Mayotte avant de passer par La Réunion”.

Le rapport “Mobilité 21”, «pour un schéma national de mobilité durable» (le PDF), remis au ministre chargé des transports, de la mer et de la pêche en juin dernier préconisait de mettre ce projet au placard jusqu’en 2050.

AL

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Conseil des prud’hommes, les présidents élus, “le bateau peut partir”

139533
C'est une première à Mayotte, le conseil des Prud'hommes remplacera dès février le tribunal du travail. Les conseillers ont fini leur formation et élu leurs présidents ce jeudi, avec un certain équilibre entre employeurs et employés qui augure la poursuite du travail dans des conditions sereines.
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139533
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139533
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139533
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139533
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139533
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com