Gestion du port de Longoni : le contrôle de légalité court toujours

0
83

Comme le veut la loi, la société Mayotte Channel Gateway créée par Ida Nel pour gérer le port, ne pourra exercer ses activités qu’à partir du 31 octobre 2013.

SAMSUNG DIGITAL CAMERALa femme d’affaire africaine qui a obtenu, à travers sa société Nel Import Export (SNIE) créée il y a 33 ans, la délégation de gestion de la concession du port de Longoni a préféré ne pas présenter son projet à l’Union maritime comme elle en avait l’intention ce mardi après-midi.

En effet, l’Etat, par la voix du préfet, a deux mois pour exercer son contrôle de légalité, après la signature du contrat. Il peut délivrer d’éventuelles observations sur les actes de la procédure en cas de non conformité à la loi.

Si c’est le cas, il défère les actes qu’il estime illégaux au juge administratif. Pour mémoire, le Tribunal administratif, dans un jugement du 16 août 2013, avait débouté la Chambre de Commerce et d’industrie, alors présidée par Norbert Martinez, associée à la SNC Lavalin qui avaient mis notamment en doute la capacité financière de la SNIE.

Si le dossier est en règle, le contrat est alors notifié par le Conseil général à la société Mayotte Channel Gateway qui pourra l’exécuter à partir du 31 octobre 2013.
A.P-L.