26.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 janvier 2022
AccueilSociétéUn Observatoire de l’enfance en danger pour Mayotte

Un Observatoire de l’enfance en danger pour Mayotte

Né de la volonté du conseiller général Jacques-Martial Henry, cet instrument d’orientation des politiques de l’enfance est une première. Il devra dépasser de nombreux obstacles du territoire.

Jacques-Martial Henry en charge de la Santé et du Social au Conseil général
Jacques-Martial Henry en charge de la Santé et du Social au Conseil général

Chargé d’émettre des recommandations en matière de politique publique à l’attention de l’Etat et du département, l’Observatoire National de l’Enfance en Danger (ONED) voit le jour sous la houlette du président de la Commission de la Santé et de l’action sociale. Pour Jacques-Martial Henry, « il est temps que le Conseil général assume pleinement sa compétence, la loi de 2007 l’y oblige ». Et sa compétence, c’est le domaine de l’action sociale, que les autres départements assument à hauteur de 60%, de 80% dans les départements d’Outre mer, quand le Conseil général de Mayotte atteint péniblement les 10%…

Les 5 000 mineurs isolés que connaît Mayotte avaient incité l’Etat à créer l’Observatoire des mineurs isolés. Le chiffre de 500 enfants sans aucun référent avait été publié.

Phénomène régulièrement pointé du doigt notamment par Dominique Baudis, Défenseur des droits, qui en appelle à l’Etat et au Fonds social européen, la prise en charge de cette enfance à la dérive est assumée par les associations.

Peu de miracles immédiats à attendre de cet ONED qui doit livrer un état des lieux à travers des données chiffrées, le recensement des pratiques de prévention et de prise en charge ou le développement d’étude et de recherche. Les partenaires du Conseil général que sont l’Etat, la Protection judiciaire de la jeunesse, le parquet, le Centre hospitalier, l’Education nationale ainsi que les associations représentatives, se réunissent le 2 octobre.

Quels moyens pour les enfants

C’est un premier pas dans un département qui fuit la prise de conscience. Plusieurs élus et de cadres, œuvrant d’ailleurs au service social, refusent d’investir pour des structures susceptibles accueillir une grande partie de population étrangère, et en situation irrégulière… mais se plaignent lorsque la délinquance franchit le pas de leur maison. « Ces gens là n’ont pas leur place au Conseil général ! » assène Jacques-Martial Henry. Mais les appuis sont comptés, et s’il travaille avec Nomane Ousseni, conseiller général de Sada, sur ce dossier, il n’est pas certain qu’il soit suivi par le plus grand nombre.

Les moyens sont humains dans un premier temps, mais il faudra dégager un budget pour le social ensuite. Jacques-Martial Henry envisage de ponctionner 15M€ sur les 20M€ de bourses que le Conseil général verse en complément de la Bourse nationale à ses étudiants. « Il faut implanter des activités extra-scolaires, comme des médiathèques, des bibliothèques ou des musées ».

Agrément des familles d’accueil, Schéma d’action sociale, Schéma régional de santé… nous quittons le conseiller général de Mamoudzou 3 à la fin d’un chapelet de nombreuses actions à mener.
A. P-L.

                                                                     

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

COMMUNE DE BANDRABOUA

139521
POUVOIR ADJUDICATEUR : Commune de Bandraboua représentée par le Maire, M. Ahamada FAHARDINE MODE DE PASSATION : Le présent marché est un marché public de travaux en procédure...

SCI ELAR CHANFI

SASU ALPHA COM

+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
RUP, Sébastien Lecornu, Mayotte, Schengen

Révision de Schengen et de la politique des RUP : « Mayotte a une carte à...

139521
Une nouvelle stratégie à l’égard des Régions Ultrapériphérique de L’Europe, dont Mayotte, est en cours d’élaboration par la Commission européenne qui la finalisera en mai 2022. Chacun était prié de défendre sa position au sein d’une stratégie commune
Projet de loi Mayotte, Sébastien Lecornu, Mayotte

Projet de loi Mayotte : le sujet se politise de plus en plus

139521
Le timing aidant avec des élections présidentielles qui se rapprochent, réduisant peu à peu le nombre de conseils des ministres susceptibles de l’examiner, le projet de loi Mayotte entame sa 2ème semaine de feuilleton du « je t’aime, moi non plus »
Mayotte, LR

Législatives : Issihaka Abdillah confirmé comme candidat LR

139521
Les candidats commencent à se mettre en ordre de marche pour les prochaines législatives qui se tiendront les dimanches 12 et 19 juin 2022. Les LR ont investi au niveau national deux candidats sur...
Mayotte, projet de loi

Projet de loi Mayotte : les maires et trois parlementaires cherchent un consensus

139521
Ils essaient de sauver les meubles. Les élus locaux et trois parlementaires appellent d’un côté le gouvernement à s’engager sur un calendrier, et de l’autre, les élus départementaux à réexaminer le projet de loi à la lumière des 85 propositions envoyées par le gouvernement. « C’est une opportunité unique pour Mayotte », clament-ils
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139521
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com