27.9 C
Dzaoudzi
lundi 17 janvier 2022
AccueilEducationEnseignement du premier degré : le cocorico de Rivo

Enseignement du premier degré : le cocorico de Rivo

Le trublion du premier degré réveille ses troupes pour faire un point sur les avancées obtenues… issues de revendications qu’il a longtemps portées.
Rivomalala Rakotondravelo, qui vient d’être reconduit à la tête du Syndicat du premier degré SNUipp qu’il avait quitté en juillet en dénonçant de basses manœuvres, appelle les enseignants du premier degré à une réunion d’information syndicale le mercredi 9 octobre à 7h30, au Conseil général de Mamoudzou.

Vigilance sur l'équité
Vigilance sur l’équité

Il devrait rendre compte des dernières assurances reçues des ministères de la Fonction publique et de l’Education nationale quant au versement effectif de l’indexation de 5% des salaires : « les décrets seront publiés dans les prochains jours » assure-t-il, « avec un premier versement sur la paie du mois d’octobre ». Avec rattrapage depuis le 1er janvier 2013.
L’indexation des salaires sur le modèle des autres DOM est un de ses combats menés de longue haleine. Comme celui des constructions scolaires sur lequel il avait interpellé le candidat Hollande, alors en visite à Mayotte, qui s’était engagé sur la construction de 600 salles de classe avant la fin de son quinquennat. Alors que le SNUipp chiffre les besoins à 1000 salles.

L’État prend la main

Constatant l’état catastrophique des finances des communes, en charge des écoles du premier degré, Rivo était alors monté au créneau pour demander à l’État de prendre la relève d’un SMIAM (Syndicat mixte d’Investissement et d’Aménagement de Mayotte) qui n’arrive plus à assurer. C’est en cours. Le préfet a proposé la semaine dernière aux communes la création d’un Groupement d’Intérêt Public qui leur permettra de mutualiser leurs moyens dans le cadre d’une intercommunalité managée par la préfecture, « qui apporterait 97% de financement ». Le budget 2014 de l’Outre-mer ne prévoit cependant qu’une enveloppe de 20M€ pour les constructions scolaires des deux DOM Guyane-Mayotte… quand la seule remise aux normes des écoles mahoraises est chiffrée à 32M€ (rapport Sueur).

Autres avancées, « les congés bonifiés qui seront mis en place dès janvier 2014 », et l’indemnité d’éloignement « qui diminuera proportionnellement à la montée en charge de l’indexation des salaires. L’indemnité de sujétion géographique (ISG) entrera totalement en vigueur en 2017 ». Les personnels actuellement en poste à Mayotte « pourront rester au delà des 4 ans de séjour dès 2014 », et les professeurs des écoles de Mayotte pourront participer aux permutations nationales.
Des combats menés pour certains depuis plus de 6 ans, qui lui font dire « personne ne pourra aujourd’hui affirmer que nos actions sont restées vaines ».
A.P-L

Article précédentBriser le silence
Article suivantClic !
Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui...

139520
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Projet de loi, CESEM, Sébastien Lecornu, Mayotte

Le projet de loi organique a-t-il une nouvelle fois tué celui sur le développement...

139520
Deux projets de loi, l’un plombant l’autre, et un mail tardif sur 85 propositions pour développer Mayotte qui tombe la veille des débats du conseil départemental, ont jeté le trouble sur une loi pensée pour développer Mayotte. Les trois-quarts des mesures sont malgré tout applicables en cas d'ajournement du texte par le gouvernement

Avis négatif sur le projet de loi Mayotte : pour le gouvernement, rien ne servait...

139520
Un timing accéléré, un déficit de concertation et dans une ambiance passionnée, voilà les ingrédients de l’avis défavorable du conseil départemental au projet de loi Mayotte

Face aux abus, le CD demande l’encadrement des prix de l’eau

139520
Cela fait déjà plusieurs semaines que l’île au lagon souffre d’une pénurie de bouteilles d’eau plate. Les rayons sont systématiquement dévalisés peu après les livraisons. Le phénomène tire son origine de plusieurs facteurs, du...

« Le compte n’y est pas » : les élus rejettent le projet de loi...

139520
C’est à la suite d’une consultation « sans précédent » des forces vives de l’île tel que l’annonce le président Ben Issa Ouseni, qu’a été prise la décision de retoquer le projet de loi...

Après plusieurs années, où en sont les travaux de la salle de cinéma Alpa...

139520
Cela fait déjà plusieurs années que l’idée de se faire une toile à Mamoudzou relève du fantasme pour nombre d’habitants. Depuis la fermeture, les travaux auront été nombreux, et à ce jour, restent inachevés....
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com