Météo France soleil

Le mois d’août a été le plus chaud jamais enregistré à Mayotte, et pas pour exercice : « Les températures ont dépassé les normales de 1,5 degré, nous informe Bertrand Laviec, délégué de Météo France à Mayotte, et de 1,8 degré la nuit, c’est énorme ! ».

Cela fait maintenant 3 mois que les records s’enchainent. Déjà en juin, notre monsieur météo s’affolait, « battre un record de 1,3 degré, c’est rare ! ». Un chiffre auquel s’est ajouté celui de juillet, 1,2°, et donc le degré et demi du mois d’août, toujours en comparaison avec les moyennes enregistrées depuis 1951. Ça commence à faire pas mal, « au lieu d’avoir 21 degrés la nuit, nous montons à prés de 23 degrés ». Et selon lui, le mois de spetembre est parti sur le même mode.

Notre or bleu s’évapore

Outre la pénibilité pour nous autres habitants qui n’avons pas vécu une véritable saison des pluies, les eaux qui nous encerclent montent elles-aussi en température et la conservent. Il peut y avoir un impact sur les coraux, mais surtout, sur la formation de phénomènes météorologiques : « Cette chaleur augmente la zone de cyclogenèse, c’est à dire que davantage de cyclones peuvent naître en plusieurs endroits. »

Autre problème que soulèvent ces record : l’évaporation de l’eau, notamment des rivières, de moins en moins protégée par les couverts forestiers.

Bertrand Laviec
Bertrand Laviec

Sur le mode, « je vous l’avait bien dit », Bertrand Laviec constate encore une fois « le pire scénario du changement climatique. Avec un risque, que la saison des pluies soit plus ramassée et plus concentrée. » Une saison des pluies qui devrait arriver en temps et en heure selon ses prévisions annoncées le mois dernier, « c’est à dire avant la fin de l’année ».

A.P-L.
Le Journal de Mayotte